Test - Contra : Operation Galuga : Faire du neuf avec du 35 ans d’âge ! | Xbox Gamer - Actualité Xbox

Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Test - Contra : Operation Galuga : Faire du neuf avec du 35 ans d’âge !

- Publiée le 11.03.2024, à 10:51
- Par Benoit D.
Test - Contra : Operation Galuga : Faire du neuf avec du 35 ans d’âge !

La série de jeux Contra, ou Probotector dans nos contrées, fait partie de ces titres qui vont faire réagir différemment les joueurs selon leur âge. L’annonce d’un nouveau jeu Contra ravivera chez certains nés dans les années 80-90 une petite étincelle de nostalgie, mâtinée de relents de rage en souvenir de la difficulté épicée des titres. Pour les autres générations, on ira de l’indifférence à la curiosité, en n’oubliant pas le rire déclenché par le catastrophique Contra : Rogue Corps sorti en 2019.

C’est avec le souvenir amer de ce dernier titre et le peu d’espoir de revoir un épisode de cette licence que le miracle est arrivé ! Contra : Operation Galuga a été annoncé, avec un retour aux sources de la saga : fini le top-down shooter à la Dead Nation frelaté, moche et à la jouabilité crasse, on revient ici au Run and Gun vu de côté. Mais s’agit-t’il d’une bête réadaptation du concept d’origine ou d’un espoir de renouveau pour la saga ?

[insérez ici un jeu de mot pourri avec Contra/contrat]

Contra : Operation Galuga est une réinterpretation de l’épisode original, avec un scénario ici un peu plus poussé même s’il s’agit plus d’un prétexte à l’action qu’un truc profond et ne se révèle pas super intéressant. On retrouve les frangins Bill Rizer et Lance Bean qui ont été envoyés sur les îles de la jungle de Galuga pour affronter le groupe terroriste connu sous le nom de Red Falcon. Et vous allez passer d’une simple lutte contre des terroristes lambda à une invasion extraterrestre, au gré de petites cinématiques parfois assez longues et introduisant de nouveaux personnages au fil de l’aventure. Notez que vous pourrez jouer avec les deux Probotectors également, parce que quand la licence Contra était sortie chez nous, les gars musclés ont été remplacés par des robots pour rendre le jeu moins violent, parce que la guerre c’est mal, m’voyez.

Le jeu est assez généreux, en tout cas par rapport à un simple jeu du genre typé arcade, avec ici plusieurs modes à jouer seul ou à deux. Par contre, point de multijoueur en ligne, une aberration impardonnable aujourd’hui. D’autant plus que vous pouvez jouer à deux en mode histoire et 4 en arcade… Pratique si vous avez des amis près de chez vous. Le mode histoire introduit le scénario et les personnages au fil de cinématiques diverses, au fur et à mesure que vous avancerez dans le scénario, vous débloquerez de nouveaux héros jouables, un bon point car cela permet de varier les plaisirs. Par contre, on note que certaines cinématiques se tapent l’incruste en plein milieu de phases d’action, ce qui casse le rythme par moments…

Si vous voulez éviter ce désagrément, vous avez le mode arcade, qui fait fi de toute la partie narrée pour se concentrer sur l’action. Mais vous ne pourrez pas y débloquer les nouveaux personnages, il faudra passer par la case histoire pour cela.

Ajoutez à cela un mode défis avec des challenges pas bien rigolos, sauf si vous aimez mettre du vinaigre sur vos fractures ouvertes, tels que des speedruns à compléter, des courses d’obstacles ou des défis avec une seule arme imposée, à réaliser sous un certain temps. C’est rigolo dans le concept, mais c’est un mode à réserver aux fanas de défis très salés. Il aurait été plus agréable de proposer par exemple trois chronos, bronze/argent/or pour donner un peu envie de s’améliorer en cas d’échec. Ici non, vous perdez des minutes de votre vie à perdre sur certains défis immondes et franchement pas intéressants au final.

Reste enfin la boutique, qui permet d’acheter des bonus pour vos personnages, donnant ainsi une petite dimension Roguelike au jeu qu’on avait déjà vue dans Contra Hard Corps à l’époque. Pour gagner la monnaie nécessaire à l’échange de ces power-ups, il faudra jouer au mode arcade, et gagner des points. Le côté positif, c’est que vous en gagnerez même en cas de défaite.

Faire du neuf avec du 35 ans d’âge

Contra : Operation Galuga propose à la fois des nouveautés, mais aussi des mécaniques issues des épisodes d’origine. On va commencer avec ce qui a été hérité des jeux précédents : tout d’abord, l’évidence, la maniabilité. Rapide, nerveuse, simple : ici on retrouve le plaisir de shooter des hordes d’ennemis avec divers flingues mis à votre disposition dans des capsules volantes : tir multidirectionnel, missile à tête chercheuse, lance-flammes… L’arsenal est assez varié et parlera aux vétérans de la saga. Ces power-ups apparaissent d’ailleurs plus fréquemment qu’à l’accoutumée.

Vous pouvez porter deux armes au total, et passer de l’une à l’autre à la volée. Il est possible de récupérer un doublon de vos armes pour les rendre plus puissantes, mais vous perdrez ce bonus en cas de contact avec l’adversaire. Petite nouveauté par contre : vous pourrez sacrifier une arme pour lancer une compétence unique de votre personnage, souvent pratique pour balayer une zone plus tranquillement. Mais il faudra faire attention, car une horde d’ennemis peut en cacher une autre… Et parfois ils sont nombreux et bien armés !

Tiens justement, vous pourrez ici choisir votre difficulté : il est possible de conserver le concept d’origine avec une mort immédiate en cas de contact avec un tir ou un ennemi, mais vous pouvez aussi changer cela et permettre de vous prendre 3 coups avant de mourir. Sympa pour les joueurs qui voudraient profiter de l’histoire ou se faire la main avant de passer à la difficulté supérieure.

Le jeu se prend en mains immédiatement, et vous fera voir du pays avec des niveaux plutôt classiques au premier abord, mais avec une certaine variété visuelle mais aussi diverses phases de gameplay. Rien que le second niveau propose une phase en moto volante bien nerveuse et très sympa, et également des phases de boss ou évènements qui feront remonter des souvenirs… Plus ou moins agréables ! Comptez moins de deux heures pour finir le mode histoire initial, et environ une heure pour finir le mode arcade, même si cela dépend de votre niveau. Contra : Operation Galuga jouit d’une forte rejouabilité, seul ou en coop, ajoutez à cela les défis et tout ce qu’il est possible de débloquer dans la boutique, on peut monter vite en heures de jeu selon votre degré d’implication.

En termes de visuel, on a droit à une 2.5D plutôt jolie, mais surtout fluide et lisible malgré le bordel ambiant, un très bon point pour le studio Wayforward qui a œuvré sur le titre. Seul bémol : certains tirs ennemis sont compliqués à évaluer par moments, notamment ceux qui interviennent depuis un plan différent, par exemple du fond du décor : difficile de savoir à quel moment sauter…

Niveau sonore, on retrouve des remix des musiques de la saga plutôt sympas, avec la possibilité de débloquer des musiques originales de jeux Konami si vous possédez certaines collections Arcade comme Contra Anniversary, Castlevania Anniversary ou Arcade Classics. A vous les joies du shoot au son des chiptunes 8 bits d’origine, les anciens seront ravis !




Point complet
Contra : Operation Galuga est un épisode de qualité qui a tout à fait sa place dans la saga : une jouabilité agréable et nerveuse, des modes de jeu variés, une technique bien adaptée et un univers sonore très cool : le jeu serait presque parfait avec un mode coop en ligne et des défis mieux dosés. Une belle surprise pour les fans de la saga, et qui est aussi une porte d’entrée tout à fait intéressante pour les curieux qui voudraient découvrir la licence et/ou le genre.

On a adoré :
Fidèle à ses origines
Gameplay fun et nerveux
Variété des défis et divers déblocables
Le choix de la difficulté
Les musiques, nouvelles ou anciennes
On n'a pas aimé :
Pas de coop en ligne…
Certains défis aussi rasoirs que difficiles
Quelques patterns de tirs ennemis pas très lisibles



Partager :    


VOS REACTIONS
Posté le 11.03.24 @ 17:22

C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes, dit-on.
Posté le 11.03.24 @ 19:08

Franchement je vais passer mon chemin, encore un jeux qui vaut pas son prix.
Posté le 11.03.24 @ 21:06

Vous assurez les gars vous sortez des tests en temps et en heure c’est cool !
Je pense pas être à la hauteur pour ce genre de jeu 😝

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous


Actuellement, les membres connectés sont :
Flux RSS | A propos | La rédaction, nous contacter
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2024