Test - Forza Motorsport : Une expérience de conduite de nouvelle génération ! | Xbox Gamer - Actualité Xbox

Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Test - Forza Motorsport : Une expérience de conduite de nouvelle génération !

- Publiée le 04.10.2023, à 20:33
- Par Arnaud D.
Test - Forza Motorsport : Une expérience de conduite de nouvelle génération !

6 ans, c’est le temps qu’il aura fallu attendre pour voir arriver un nouvel épisode de Forza Motorsport sur notre très chère Xbox ! En 2017, Forza Motorsport 7 nous gratifiait d’un épisode réussi qui flirtait de plus en plus avec son cousin Forza Horizon, très arcade. Le retour de Forza Motorsport (sans numéro cette fois-ci) s’annonce donc aujourd’hui comme un vrai reboot, un retour aux sources bienvenu qui vient redonner la touche de sérieux qu’il manquait un peu à l’opus précédent. Sans aller chercher totalement la simulation, ce nouveau titre devrait donc plaire aux fans de sports automobile à la recherche d’une expérience fun mais qui sait se rendre exigeante !

Comme un air de renouveau !

Forza Motorsport vous jette immédiatement dans le grand bain avec sa série de courses d’introduction, qui vous mettra au volant de 3 voitures différentes sur 3 circuits. Tout d’abord, vous découvrirez le superbe circuit de Maple Valley avec ses belles couleurs automnales au volant d’une rutilante Corvette ! Viendra ensuite celui de Hakone au Japon, circuit tout aussi magnifique, qui vous accueille en pleine nuit pour le tour final d’une course d’endurance vous mettant aux commandes de la Cadillac V-Series.R ! Après cette course, le jeu vous invite à choisir la morphologie de votre personnage puis à le personnaliser, avec une vraie combinaison de pilote de course. Dehors les costumes extravagants complètement hors de propos de Forza Motrosport 7, ce nouvel opus annonce directement la couleur… cette fois-ci, c’est du sérieux ! Viens ensuite le moment de choisir la première voiture de notre longue carrière, au choix entre une Subaru STI, une Ford Mustang ou une Honda Civic Type R, et de l’aligner sur la grille du Grand Oak Raceway pour une première « vraie » course sur 3 tours !

Cette petite introduction passée, vous aurez accès à l’ensemble des menus, qui présente une organisation sobre et « professionnelle ». L’aspect sérieux du titre est assumé et même si certains joueurs les trouveront un peu austère, ce menu est simple et efficace. Une fois libre, on s’intéresse avant tout au cœur du jeu, le mode carrière ! Celui-ci nous propose en préambule une deuxième session de tutoriels, organisée en 3 courses, qui présente efficacement la nouvelles organisation des épreuves du jeu et les subtilités de gameplay de ce nouveau Forza Motorsport.

La première découverte est l’une des grosses nouveautés du titre, les essais. Un aspect certes classique d’un jeu de course automobile, mais qui devient désormais passage « obligé » avant chaque course. Ils permettent de réellement appréhender le circuit et ses différents segments. Ils permettent surtout de maximiser vos gains de précieux points d’expérience pour votre voiture (CXP), aspect sur lequel nous reviendrons. Les essais doivent à minima être effectués sur 3 tours (dans les faits, vous pouvez les passer mais perdrez au passage tous les bonus d’expérience sur la voiture), et présentent toujours un temps au tour cible à essayer d’atteindre pour obtenir un bonus de points d’expérience pour votre voiture. Ce temps à battre s’adapte en fonction de la difficulté de l’IA que vous avez choisi et vous permet donc d’évaluer votre niveau face à elle. Lors des essais, chaque circuit présente plusieurs segments clés lors desquels votre temps est chronométré directement au centre de l’écran. Passer les segments proprement et les maitriser en effectuant le meilleur temps possible permet de gagner des CXP, tout comme battre votre record personnel qui vous octroiera même un bonus !

En fin de course, c’est de l’expérience de pilote (DXP) et des crédits qui vous sont attribués en fonction de vos performances lors des essais, de votre position à l‘arrivée, mais aussi de la difficulté choisie, de votre place sur la grille et des règles utilisées. Le boost des crédits gagnés s’applique désormais uniquement sur la difficulté, et non pas sur les aides à la conduite. En carrière, un bonus de crédit est aussi octroyé en fonction de votre choix de place de départ sur la grille, il augmente en fonction du risque que vous prenez et est débloqué si vous parvenez à monter sur le podium ! Vous pourrez donc choisir de partir dans le trio de tête et d’affronter une IA plus forte pour le podium, ou au contraire de carrément partir en fond de grille pour tout remonter en sélectionnant une IA un peu moins rapide.

La difficulté globale s’articule autour de 3 sets de règles : Club qui est la plus permissive, Sport qui ajoute la gestion du carburant et des pneus et des pénalités limitées et enfin Expert qui offre une gestion des dégâts complets, des pénalités totales et la désactivation du système de rembobinage. L’IA adverse se règle elle sur 8 niveaux de difficultés et les aides au pilotage sont paramétrables 100% librement et très finement. Pour aller plus vite, les aides proposent 6 niveaux préréglés permettant à n’importe qui de s’amuser immédiatement avec Forza Motorsport ! Le jeu pousse aussi la personnalisation du gameplay et l’inclusion encore plus loin en permettant des réglages encore jamais vu pour s’adapter notamment aux joueurs ne pouvant pas tenir ou simplement jouer avec une manette de manière conventionnelle ou bien aux joueurs avec une déficience visuelle. Des points trop souvent ignoré lors des tests et pourtant absolument fondamentaux pour une partie des joueurs. Chapeau bas à Turn10 pour son travail sur ces aspects !

En ce qui concerne les pénalités, ces dernières sont donc plus ou moins fortes et permissives en fonction de la difficulté que vous aurez sélectionné. Ce réglage impacte à la fois la rigidité du commissaire de course en ce qui concerne vos sorties de piste mais aussi les éventuelles collisions avec les autres pilotes… Nous avons trouvé que ce système n’était en l’état actuel des choses pas toujours très juste, notamment sur les collisions. Si la gestion des pénalités est correcte en mode carrière face à une IA plutôt disciplinée, dans une instance multijoueur avec des joueurs humains à la conduite pas toujours très propre, elle peut vite devenir frustrante. Par exemple, lors de l’une de nos sessions multijoueur avec les développeurs, nous avons été gratifiés de 4 secondes de pénalité alors même que c’est un adversaire à la conduite trop agressive qui est venu nous percuter par l’arrière pour nous envoyer en hors-piste… Ce dernier n’a lui pas été pénalisé ! Un aspect qui sera certainement mis en lumière ou non après davantage de sessions multijoueur.

Vers la collection ultime !

Au-delà du gameplay, les quelques courses de tutoriel du mode carrière seront aussi l’occasion parfaite de découvrir quelques-uns des 20 circuits inclus au lancement, tous entièrement remodélisés pour s’adapter à la nouvelle physique du titre, ainsi qu’une minuscule poignée des 500 voitures déjà présente dans le titre. Il ne vous faudra pas beaucoup plus de temps pour réaliser à quel point Forza Motorsport est un beau jeu, qu’il s’agisse des véhicules modélisés de manière quasi photoréaliste ou des environnements, qui prennent eux bien plus vie qu’auparavant. Testé sur Xbox Series X, le jeu propose 3 modes de performance soit en 4K 60fps sans ray tracing, en résolution variable 60fps avec ray tracing ou bien en 4k avec ray tracing à 30fps. Nous avons joué principalement avec le premier mode, qui s’avère extrêmement efficace et ne souffre d’aucuns ralentissements. Le jeu évolue aussi sur un cycle dynamique jour/nuit de 24h et propose une météo variable qui apporte en plus d’un challenge renouvelé en jeu (pluie battante, brouillard etc.) de magnifiques effets de lumière que ce soit sur la piste et sur la voiture ou directement à l’intérieur du cockpit.

Le titre ne brille néanmoins pas que par ses caractéristiques visuelles, la physique frôlant tout simplement le sans-faute. Forza Motorsport maitrise aujourd’hui à la perfection le concept du sim-arcade, une balance parfaite entre le plaisir en jeu et l’exigence du gameplay. Ni trop ni pas assez, le jeu pourra ainsi ravir les joueurs exigeants comme les plus néophytes. Tous auront l’occasion de profiter de sensations manette en main exceptionnelles, en nette amélioration par rapport à Forza Motorsport 7. Qu’il s’agisse du feeling sur le poids des machines, sur la suspension, ou sur le transfert de masse en virage, tout est convaincant et agréable. La gestion de l’adhérence en fonction des différents pneumatiques, de leur état et même de leur température est elle aussi parfaitement gérée, modifiant drastiquement le comportement des machines. Enfin, chaque véhicule que nous avons eu l’occasion d’essayer jusque-là proposaient réellement une expérience de conduite différente, et les améliorations techniques que nous avons pu y apporter se sont réellement fait sentir. Les férus de simulation vraiment hardcore y trouveront surement des petits défauts, mais Forza Motorsport ne joue pas vraiment dans cette catégorie et ne mérite donc pas franchement d’y être comparé.

La refonte complète du système d’amélioration des véhicules est clairement la deuxième grande nouveauté du titre. Comme mentionné précédemment, chaque voiture bénéficie donc maintenant de son propre niveau qui augmente avec les CXP gagnés aux essais et en course. Au fur et à mesure de la montée en niveau de la voiture, vous débloquez de nouveaux aspects améliorables sur votre machine ainsi qu’un certain nombre de Points de Voiture, qui seront désormais utilisés pour customiser votre voiture. Chaque pièce de performance équivaut à un certain nombre de points, et le total que vous pouvez utiliser augmente avec le niveau de la voiture. A vous donc de personnaliser librement votre véhicule en travaillant sur les aspects qui vous paraissent fondamentaux. Pour garantir un certain équilibre, (vous ne voulez pas mettre tous vos points dans des pièces moteurs sans renforcer votre tenue de route par exemple), le jeu propose aussi un système d’amélioration rapide pour augmenter les performances de votre voiture de manière équilibrée. Chaque pièce ajoutée à l’auto modifie son indice de performance (IP), un indicateur à respecter pour inscrire sa voiture aux différentes épreuves et qui garantit donc une certaine équité entre les véhicules alignés sur la grille. Pour prendre l’ascendant sur vos adversaires, vos nouvelles pièces de performances peuvent aussi être plus finement réglés. Si votre voiture de série initiale ne pourra être réglée que sur quelques aspects, les voitures de courses entièrement préparées peuvent être réglées dans leurs moindres détails, un aspect sur lequel les joueurs les plus experts passeront de longues minutes avant chaque course pour adapter la voiture aux conditions et au circuit et maximiser leur temps au tour ! Vous aurez aussi toujours la possibilité de partager vos réglages et de télécharger ceux de la communauté !

Ce nouvel aspect lié à l’amélioration des véhicules est la vraie bonne idée de Forza Motorsport qui vient ajouter un petit côté « Recherche et Développement » qui résonne particulièrement bien avec l’univers « réel » de la course automobile. Néanmoins, le principal défaut de ce nouveau système réside dans le temps qu’il faudra consacrer individuellement à chaque véhicule pour qu’il atteigne son plein potentiel, dans la mesure où ils nécessitent tous le passage de 50 niveaux pour débloquer tous les upgrades disponibles. On parle ici de plusieurs heures de jeu par voiture ! Il permet donc clairement de ralentir la cadence avec lequel le joueur change de véhicule, puisque le jeu vous incite clairement à sélectionner finement les voitures qui vous font réellement rêver et à y investir du temps pour les transformer en bête de course ! Ce choix vient aussi asseoir l’ambition de Turn10 de désormais positionner Forza Motorsport comme un titre plateforme, qui s’envisage sur la durée. La perte de numérotation du titre en est surement la preuve, on est aujourd’hui clairement sur un titre destiné à être exploité sur plusieurs années, ce qui laisse largement le temps aux joueurs investit de faire monter en gamme leurs véhicules.

Enfin, on regrette un peu que Forza Motorsport ne viennent pas s’intéresser un peu plus à la personnalisation physique des véhicules, celle-ci restant encore peu développée comparé à ce que l’on peut retrouver dans d’autres titres actuels. Même si la sélection de jantes sous licence est très large, les pièces de carrosseries sont elles trop peu nombreuses, un aspect pourtant fondamental dans la culture automobile actuelle. Petit point noir aussi pour l’éditeur de livrée qui bien qu’il permette toujours de réaliser de véritables merveilles, est bien moins intuitif et complet que ce qui se fait chez la concurrence. Nul doute que les joueurs les plus créatifs prendront néanmoins vite l’outil en main pour nous proposer de superbes livrées à télécharger directement via les outils communautaires.

En route pour la Builder’s Cup !

Une fois les tutoriels passés, c’est bien sur l’aspect customisation et développement des véhicules que la carrière de Forza Motorsport s’articule, celle-ci vous invitant à devenir le meilleur pilote, mais aussi et surtout le meilleur constructeur ! Malgré son absence de scénario, le mode carrière propose tout de même un peu de narration. En quelques phrases avant chaque nouvelle série de course, le narrateur nous présente les véhicules et nous fait vivre une véritable ode à l’automobile, aussi courte soit elle. Pour cette carrière basée sur l’idée du « Built not Bought » (fabriquée pas achetée), le jeu met donc à l’épreuve votre capacité à transformer votre voiture en un véritable bolide pour garantir votre victoire dans les différents « Tour » proposés par le titre dans le cadre de la « Builder’s Cup » !

Comme bien souvent, la montée en niveau est progressive, avec des débuts sur des voitures sportives grand public et des classiques avant d’aller chercher les machines avec plus de chevaux puis les véritables voitures de course. Chaque Tour réunis plusieurs championnats de courses qu’il faudra terminer pour débloquer les suivants. A la sortie, Forza Motorsport vous propose 6 Tour différents proposant plus de 25 championnats, soit au bas mot plus d’une centaine de courses ! Terminer un Tour vous permet aussi de participer à un évènement Showcase pour gagner un nouveau véhicule à ajouter à votre collection ! En plus du Championnat des Constructeurs, vous pourrez aussi participer à des Track Tour, qui mettent en avant un véhicule spécifique, offert pour l’occasion avec une réduction de -30% dans le concessionnaire du jeu. Si la première semaine s’intéresse à la Subaru BRZ, une nouvelle épreuve se débloque chaque semaine, avec une nouvelle voiture en vedette, et l’épreuve précédente reste accessible ! Un bon moyen de renouveler régulièrement le mode carrière donc. Du nouveau contenu viendra en effet s’ajouter progressivement avec notamment 3 nouveaux Tour par mois dont un « En Vedette » ainsi qu’un nouveau thème pour le Tour Open Class (pour le lancement, celui-ci se concentre sur les voitures Allemandes). De nouveaux circuits et véhicules sont aussi au programme régulièrement, avec par exemple l’arrivée du circuit de Yas Marina à Abou Dabi dès novembre !

Vous contre la communauté !

Le multijoueur, c’est d’ailleurs un autre des aspects qui vous tiendra occupé de très nombreuses heures dans Forza Motorsport. Accessible entièrement après avoir participé à un minimum de 3 épreuves de la série de qualification multijoueur, celui-ci vient plus que jamais s’inspirer de la vraie vie, vous donnant rendez-vous à des heures spécifiques pour participer aux épreuves. Les inscriptions à chaque session multijoueur se verrouillent quelques minutes avant le début de l’épreuve, qui s’organise désormais comme un vrai weekend de course. Vous rejoindrez la session lors des essais pendant lesquels vous pourrez tester vos pneus et vos réglages. Pour garantir votre position en grille, il faudra passer par la phase qualification, réalisable à votre convenance sur la fenêtre de temps allouée aux essais. 3 tours vous sont alors accordés pour réaliser le meilleur temps ! Vient ensuite la course, qui en fonction de l’épreuve peut s’étendre sur de très nombreux tours et donc prendre en compte une stratégie d’arrêt au stand ! Les courses sont réparties entre les Epreuves Spéciales dans lesquelles une catégorie spécifique de voitures doit être utilisée et les Epreuves Ouvertes, ou l’on retrouve à la fois des épreuves dédiées à une classe de performance de voiture spécifique mais aussi une épreuve hebdomadaire intitulée Spotlight Series. Elle force à l’utilisation d’un véhicule spécifique mais celui-ci est encore une fois proposé à prix réduit dans le concessionnaire du jeu. Dans le cadre de l’exploitation du titre, Turn10 vous invite bien évidemment de retrouver l’ensemble des épreuves à venir dans le cadre de son « Live Program » directement sur le site officiel de Forza. A noter que le mode multijoueur inclus aussi un système d’évaluation des pilotes, qui sont notés à la fois sur leurs performances en course (avec un score allant de 1000 à 5000) mais aussi sur leur niveau de sécurité (de E à S), c’est-à-dire leur capacité à rouler proprement et à respecter les autres joueurs. Enchainer les pénalités fait drastiquement baisser votre score, ce qui risque de vous empêcher sur le long terme de courir contre des pilotes au niveau de sécurité élevé…

Pour se mesurer aux autres dans une ambiance bien différente, le mode Rivaux propose de prendre part à des courses contre la montre, avec fantôme. Le fantôme sur la piste en même temps que vous est celui d’un autre joueur qui a déjà inscrit un temps légèrement meilleur que le votre et qu’il faudra donc tenter de battre pour grimper dans les classements mondiaux. Le mode Rivaux s’articule autour d’une playlist permanente « Contre la Montre » divisée en classe de voitures et d’une playlist « En Vedette » hebdomadaire avec voiture spécifique. Les joueurs au statut VIP bénéficient en plus d’une troisième playlist thématique. Comme pour le reste du jeu, le contenu est sans cesse renouvelé, offrant constamment un nouveau challenge à aller affronter.

Enfin, le multijoueur privé est toujours de la partie, et pourra être personnalisé dans ses moindres détails. Vous pourrez organiser des courses de tout type, allant de 1 à 1000 tours, avec toutes les règles et conditions que vous voulez. Le titre va même jusqu’à vous proposer de paramétrer la quantité de gomme déjà présente sur la piste au début de la course… Un rêve pour les joueurs habitués des lobbys privés en groupe, mais on regrette néanmoins qu’il ne propose à l’heure actuelle pas encore d’une option pour jouer à deux en écran splitté. Et si vous n’êtes pas trop multijoueur et préférez simplement configurer la course de vos rêves contre des IAs, le mode Jeu Libre est lui aussi disponible et est tout aussi complet…

Entre la qualité de son gameplay et cette montagne de contenu qui ne fera que s’étoffer, nul doute que Forza Motorsport nous accompagnera pendant un bon petit moment ! Un jeu de course exceptionnel qui devrait donc aussi réussir sa propre course d’endurance !




Point complet
Forza Motorsport réussi avec brio son reboot, nous proposant une expérience de conduite de nouvelle génération, autant en ce qui concerne sa physique et son gameplay que ses prestations graphiques. Le jeu de sim-arcade est aussi accessible que pointu, et il permettra aux néophytes comme aux joueurs les plus experts de prendre immédiatement du plaisir manette en main. Les sensations n’ont jamais été aussi bonnes et le retour d’une petite touche de sérieux vient réellement démarquer le ton de Forza Motorsport face à son cousin plus arcade Forza Horizon. Son contenu est déjà extrêmement fourni à la sortie et le jeu nous offrant désormais un modèle « plateforme », il s’annonce par ailleurs comme LA référence pour les années à venir. Le contenu sans cesse renouvelé et les ajouts récurrents, permettront à n’en pas douter d’asseoir encore un peu plus les qualités du titre.

On a adoré :
Le grand retour d’un titre vraiment sérieux
La meilleure expérience de sim-arcade
Beau et fluide en toutes circonstances
La nouvelle physique des véhicules extrêmement réussie
Options d’accessibilités infinies
Carrière, modes annexes, multijoueur... on ne s’ennuie jamais
Une nouvelle plateforme à envisager sur le long terme
La nouvelle gestion de l’amélioration des véhicules en mode R&D…
On n'a pas aimé :
…que certains trouveront trop chronophage
Les menus un peu austères
Les améliorations esthétiques des véhicules toujours trop limitées
L’éditeur de livrée peu intuitif
La gestion des pénalités (principalement en multijoueur) pas toujours très convaincante au lancement



Partager :    


VOS REACTIONS
Posté le 04.10.23 @ 20:50

J'ai pas la p1tience de me lancer dans les jeux de voiture.
Une petite course de temps en temps pourquoi pas... Cependant les vidéos que j'ai vu jeu m'ont vraiment bluffé !
Le test confirme ce que j'ai vu par ci par là. Je me laisserai peut-être tenter à l'occasion. Merci le GP.
Posté le 05.10.23 @ 10:08

Déjà bravo pour ce test si détaillé du jeu, on sent qu'il n'a pas été bâclé comme sur certains sites...

Ensuite bordel ça va être long d'attendre le 10 octobre âpres avoir lu tout ça !
J'ai connu cette licence grâce au 3, puis elle s'est bonifiée avec le 4 et le 6.
J'avoue que les jeux de courses c'est particulier car on s'ennuie vite à force, on fait des courses pendant des heures ect... Mais il y a un truc qui m'a fait passer tout ça c'est le bidouillage des caisses, on ne peut plus s'en passer quand on commence à connaitre et.... les succès ! (oui ça motive un peu de savoir que l'on va avoir une petite récompense en plus ah ah)
Ce qui m'a toujours séduit et c'est que souligne Arnaud, c'est le coté accessibilité du titre pour les débutants et le coté simu pour les experts si on veut le développer. Cela permet au jeu de ne pas s'enfermer dans un seul genre.
L'ajout des essais est une très bonne idée pour bien connaitre la piste et en plus cela te récompense, mais par contre c'est sur, cela devient vite chronophage, on ne pourra plus rusher le titre comme avant
Posté le 05.10.23 @ 11:18

Très long test , bravo.
(Petite coquille : "minimum de 3 preuves de la série de qualification")

Un point que j'ai vu reporté,c'est le 'peu' de circuits disponibles et la partie 'entrainement' obligatoire de 3 tours avant sa course,je ne suis pas fan
Posté le 05.10.23 @ 12:45
Testeur


J'ai vu des zinzins balancer sur Twitter que le jeu n'était pas ouf visuellement ou techniquement. Faut qu'on m'explique parce que de ce que j'en ai vu, c'est une sacrée claque. M'enfin faut bien faire cliquer en comparant à GT7 et FM7.

Par contre, je ne suis pas fan de la tournure jeu service que semble prendre la licence. Le fait qu'il y ait un système d'XP pour chaque voiture par exemple, ça sent le truc pour pousser à farmer comme un goret. L'avantage c'est qu'on aura bcp de màj gratuite et que le jeu va durer toute la gén'.
Posté le 05.10.23 @ 15:14

Merci pour le test.
J'ai hate d'essayer ce mode carrière revisité.
J'aimais bien les TOCA race driver,si je confonds pas, qui avait un système de vraie progression et pas juste enchainer les courses
Posté le 05.10.23 @ 16:50

Pour te répondre tipanda, c'est vrai que 20 circuits à la sortie c'est assez peu, l'aspect a été expliqué par les développeurs par le fait qu'ils ont tous été remodélisés de quasi 0 car le nouveau moteur physique n'était pas compatible avec les anciens (apparemment les voitures passaient à travers suite au retravail sur la suspension et surtout sur les points de contact avec le sol au niveau des pneumatiques qui passent de 2 à .

Après, je pense qu'ils tablent surtout sur l'ajout de circuits progressivement, comme un moyen de faire revenir les joueurs pendant toute la durée d'exploitation du titre.

Pour les essais avant course, ce n'est pas vraiment une obligation dans la mesure ou tu peux choisir d'ignorer en faisant simplement pause puis quitter, dans les faits ils permettent quand même de bien faire monter ton niveau de voiture donc vont vraiment bien dans le flow général du jeu.
Posté le 05.10.23 @ 22:03

@moshi , merci pour ton retour et les détails.
après,oui je me doutais qu'ils vont en rajouter d'avec le temps des circuits
Posté le 06.10.23 @ 08:10

Merci pour le test, top.
Posté le 06.10.23 @ 09:41

Comme dit Damzema, beaucoup d'XP, donc de farm mais aussi des foutus microtransactions pour avoir des boosts d'XP et diverses voitures en pack. Juste j’espère que le jeu ne sera pas en kit payant (je pense aux circuits) comme c'est le cas dans beaucoup de jeux hélas ce qui serait vraiment navrant
Posté le 08.10.23 @ 10:18

Va falloir trouver un peu de temps pour pouvoir le faire celui là.. Il va me plaire c'est sûr.
Posté le 08.10.23 @ 18:52

J'ai pris le jeu en accès anticipé, je suis faible avec Forza. Moi aussi j'ai lu et vu des tests limite foutage de gueule (entre graphisme dégueulasse, physique très mauvaise etc.…). Pour ma part après environ 20 heures de Jeu, le jeu est très bon mais pas excellent. Graphiquement je le trouve très beau mais pas comme dans la preview de Turn 10, la physique est parfaite pour moi, la pluie les effets de lumières à tomber. Par contre il y a des points négatifs, une IA moyenne à voir dans le temps si elle va s'améliorer, des crashs dans le menu des véhicules en ventes, la voix de la commentatrice horrible, le manque de circuit mythique au démarrage, le mode carrière pas dingue et le système de farm que je n'aime pas trop mais ce n'est pas une catastrophe non plus. Il me rappel Forza Motorsport 4 qui pour moi est le meilleur.
Posté le 07.01.24 @ 01:52

Le roi est de retour alors vive le roi !
Quelle maitrise ce jeu…
Mélange d’austérité et de perfectionnisme.
Ce jeu va pour le première fois à mes yeux a l’essentiel de ce que représente la course automobile.
Graphiquement une nouvelle fois et quoi qu’en pense les détracteurs ça envoi du lourd, puis il y a un côté passion automobile qui respire à chaque coin du jeu.
Je suis fan.
Déjà j’ai poncé le dernier horizon, j’espère avoir le temps de m’investir dans celui ci 😊

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous


Actuellement, les membres connectés sont :
Flux RSS | A propos | La rédaction, nous contacter
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2024