Test - Have a Nice Death : Pas mal hein ? C'est français ! | Xbox Gamer - Actualité Xbox

Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Test - Have a Nice Death : Pas mal hein ? C'est français !

- Publiée le 06.02.2024, à 21:45
- Par Anthony
Test - Have a Nice Death : Pas mal hein ? C'est français !

Développé par Magic Design Studios et édité par Gearbox, Have a Nice Death s'est fait une place sur XBOX en Décembre 2023 pour clore l'année avec une réalisation française que votre hôte attendait tout particulièrement. Mélangeant Roguelite et Metroidvania, le jeu propose d'incarner la Mort qui doit reprendre les choses en main dans sa grande entreprise de Death Inc. Aura-t-elle fait du bon travail ? Voyons ça plus en détails !

Bienvenue à Death Inc. et Have a Nice Death !

Les conditions du test sont basés sur un total de 75 h de jeu environ, à travers 3 niveaux de difficulté différent, sur XBOX Series X. Roguelite oblige, Have a Nice Death dispose donc d'une histoire, et pour éviter de vous spoiler, on va se contenter de résumer brièvement ce qu'il se passe dans l'introduction et les premières minutes de jeu. La Mort, ou grande faucheuse, évolue au fil des millénaires, à récupérer des âmes, alors que la population de vivants s'accroît, lui donnant ainsi toujours plus de travail. Pour faciliter les choses, elle a l'ingénieuse idée de créer cette grande entreprise de Death Inc, et de déléguer du travail à ses créations et employés : les Fléaux.

La Mort se limite donc à tamponner et signer des papelards, et forcément avec tous les décès dans le monde des vivants, elle commence à crouler sous les dossiers à cause des Fléaux qui partent en roue libre total et font grimper violemment le nombre de morts. Le patron bien décidé à vouloir prendre des vacances, part en entretien musclé avec les Fléaux pour calmer le jeu pour de bon, comprenez par là : la Mort va aller casser des bouches pour un rappel à l'ordre dans les fonctions des différents Fléaux !

Dans cette quête, la Mort sera amenée à croiser de nombreux personnages. Comme on est dans une grande entreprise, le côté corporate est complètement de mise, et on trouvera alors Patrice l'agent d'accueil, Arlette la coach sportif, Régis le régisseur, M. Dumollard l'inspecteur du travail etc. tous avec leur propre personnalité et leurs petits clichés comme Gérard le vieil employé syndicaliste pro-grève et amateur de pause café, ou Pump Quinn le stagiaire, grand fan de la Mort et toujours prêt à faire les choses bien. Etant donné qu'il y a une histoire, les développeurs permettent d'avoir quelques discussions avec ces différents personnages. Pas de choix de dialogue ici, on nous offre des dialogues à lire avec ce petit côté bande dessinnée où soit dans un cas, les personnages ont des voix dans leur dialecte bien à eux et les personnages affichent leurs expression avec de beaux dessins à côté de leurs lignes, soit les dialogues sont directement affichés rapidement in-game dans des bulles que l'on peut passer avec la touche A.

Dans un cas comme dans l'autre, les dialogues sont très souvent un pur régal ! L'humour est présent, parfois dans l'absurde, parfois dans l'humour noir, dans les jeux de mots etc. Et ils permettent de toujours plus apprécier les personnages, qu'ils soient de bons employés ou qu'il s'agisse des Fléaux. Et comme on est assez friand de ces dialogues, on en reparlera au fur et à mesure dans ce test pour les liés à différentes parties du jeu, et d'avance, on félicite le travail incroyable des développeurs à ce sujet. Merci pour ces beaux moments !

Welcome to the after life !

A travers cette petite citation que vous serez amené à entendre souvent, attendez-vous à tout ce qu'il faut savoir au niveau du gameplay et évolution de notre personnage au fil d'une run. Tout d'abord, comme tout roguelite et roguelike, vous l'aurez compris, on commence la partie avec un nombre bien défini de points de santé, ici 65. A cela dans Have a Nice Death, s'ajoutent les 50 points de Mana pour les attaques magiques et le choix de votre arme de base : la Faux. Si dans le didacticiel la liberté de ce choix ne nous est pas offerte puisqu'il enchaîne directement sur la première run, dès votre première mort, vous aurez alors accès à ce choix. Parmis les faux proposées, on en distingue trois, très classiques, à savoir la faux de base ayant une portée normale, de bons combos aérien, ensuite les faucilles, petites et rapides, et la faux filante efficace à longue distance et pouvant attirer les ennemis jusqu'à vous. Et sachez que ce ne sont pas les seules que vous pourrez utiliser au cours de votre aventure !

Pour rester dans les choses disponibles en début de run, vous ferez la connaissance d'un autre personnage et passage obligé avant de démarrer. Il s'agit de Josiane, l'entité qui vit dans tout le bâtiment à travers l'ascenseur. Avant d'embarquer dans votre périple, elle vous demandera de réaliser des contrats. Parfois il s'agira simplement d'un bonus vous offrant un consommable ou une arme, et d'autre fois, selon la rareté de l'arme ou la quantité de consommables vous aurez un petit défi comme tuer 10 ennemis en moins d'une minute sans quoi vous perdrez de l'argent ou recevrez X dégâts etc.

Puisqu'on est dans les consommables et les armes, on va parler un peu de tout ça. Il existe deux types d'armes en plus de votre faux, les armes de la Cape ou les Sorts. Ces armes spéciales se trouvent aléatoirement au cours de votre run et sont évidemment perdues si vous mourez. Les armes de Capes sont utilisables n'importe quand, leur seule limite étant un cooldown, tandis que les Sorts vous l'aurez compris, s'utilisent grâce à une quantité spécifique de Mana que l'on trouvera dans l'inventaire. Il est tout à fait possible d'utiliser deux armes de la Cape comme deux Sorts, certains Sorts étant même conçus spécifiquement pour ça, vous permettant par exemple temporairement d'obtenir une régénération et une quantité de Mana plus importante. Et si vous voulez une petite idée du nombre d'armes disponibles sachez qu'il existe 7 Faux, 23 Capes, et 41 Sorts. Autant dire qu'il y a de quoi varier les plaisir et les runs au fil de votre aventure.

    Au niveau des consommables il en existe 6 :
  • Les Soulary : il s'agit de l'argent du jeu que vous récoltez en tuant des ennemis, ou grâce à des Malédictions
  • Les Animas : il en existe 2 sortes, les bleues et les dorées. Les bleues soignent votre santé tandis que les dorées vous permettent aussi de soigner vos blessures et ainsi récupérer l'entièreté de votre santé maximale
  • Les Relances-Malédiction : ils permettent de passer à une autre Malédiction si aucun choix ne vous convient
  • Les Brises-Malédiction : elles annulent les malus dans une Malédiction accompagnée d'un malus
  • L'or : c'est l'argent récupéré en fin de partie qui vous accompagne toujours et vous permet d'acheter de nouvelles choses auprès du Régisseur
  • Les Prismium : c'est une monaie très rare permettant soit d'agrandir le Magasin, soit d'améliorer une arme sans utiliser de Soulary au Local Technique

Pour résumer, on dispose donc d'une attaque à la Faux avec X, de deux potentielles autres attaques grâce à des armes de Cape ou des Sorts avec Y et B selon votre bon vouloir (vous pouvez inverser les 2 à tout moment), une touche de saut, un dash vous offrant une invulnérabilité pendant 0,65 seconde et de quoi vous soigner grâce aux Animas. Ah, et vu qu'on a parlé des armes et de la Faux, sachez qu'une jauge de Frénésie se remplit de diverses façons possibles et que chaque arme Faux, Cape ou Sorts dispose d'une attaque ultime unique grâce à la Frénésie, donc n'hésitez pas à tout tester, d'autant qu'une pièce spéciale dans votre bureau avant de démarrer une run, est disponible pour vous permettre d'essayer tout ça !

Bon évidemment il me reste à vous parler de deux éléments mentionnés plus haut sans plus de précision, d'abord : les Malédictions. Vous allez les aimer, ces Malédictions. Grâce à notre inspecteur du travail Monsieur Anton Dumollard, vous avez la possibilité d'ajouter à votre arsenal, des compétences pour vous rendre plus fort. Vous le trouverez à divers lieux de l'entreprise mais on verra ça juste après. Les Malédictions sont en quelque sort vos compétences dans votre arbre de compétences, cependant, Roguelike et Roguelite oblige, vous n'allez que partiellement les choisir. Elles se séparent en 3 groupes, les Malédictions rouges plutôt axées sur les dégâts, la faux et la Cape, les Malédictions bleues plutôt axées sur la santé, et les Malédictions vertes plutôt axées sur le Mana et les Sorts. Plutôt et pas purement parce que certaines Malédictions visent un parfois 2 branches. Il est possible par exemple d'obtenir une Malédiction rouge de rang 2 permettant en cas de coup reçu, d'obtenir 1 PV Max supplémentaire, ou une Malédiction verte générant des Animas de façon périodique. C'est ainsi qu'on retrouve divers types de Malédictions avec les effets Riposte (en cas de coup reçu), Périodique (s'applique toutes les X secondes), Trêve (en cas de non-attaque pendant X secondes) etc. Les Relances-Malédiction mentionnées plus haut permettent donc lorsque vous ferez la rencontre de M. Dumollard, de refuser une Malédiction et ainsi avoir une autre proposition, et vous n'êtes absolument pas limité, vous pouvez activer un Relance-Malédiction tant que vous en possédez dans votre inventaire.

Deuxième et dernier élément : les améliorations d'armes. Elles se passent au Local Technique, c'est ce bon vieux Jacques et son neveu Orville qui se chargeront de vous offrir un équipement du tonnerre. Il existe 2 sortes d'amélioration. La première tout à fait basique permet d'améliorer une arme de n'importe quel type (Faux, Cape ou Sort) au niveau 1, 2 puis 3, en échange de 50, puis 125, puis 250 Soulary. Améliorer une arme permet évidemment d'augmenter ses dégâts mais aussi de réduire son cooldown d'utilisation dans le cas d'arme de Cape, voir d'ajouter des bonus comme du Vol de vie (permettant de voler un pourcentage de dégâts infligés aux ennemis pour remplir vos PVs), de la Traitrise (pourcentage de chance d'infliger des dégâts supplémentaires en cas d'attaque dans le dos d'un ennemi), de Percée (pourcentage d'infliger des dégâts supplémentaires) etc. Ces améliorations couplées aux Malédictions et à certaines armes permettront de multiplier parfois vos dégâts par 6 et infliger plus de 600 de dégâts, rendant chaque coup dévastateur.

Le deuxième type d'amélioration concerne exclusivement la Faux, et seul un Prismium pourra vous permettre d'y accéder. Cette amélioration d'arme permet soit de transformer votre Faux en une autre Faux (exemple les Faucilles en Faux filante), soit d'améliorer jusqu'à 2 fois votre Faux pour lui permettre d'acquérir des bonus d'attaques parfois très utiles, comme la capacité d'invoquer des faux sortant du sol pour attaquer les autres ennemis en cas d'élimination d'un ennemi. Alors oui, la montée en puissance se fait parfois extrêmement ressentir, mais restez sur vos gardes malgré tout, les erreurs peuvent coûter très cher !

Death Inc. Une grande entreprise !

Parlons un peu de l'avancée dans la run et du level design. Tout d'abord, on va exposer un peu les différents départements que vous serez amenés à visiter. Quand on parle de départements dans Death Inc. comprenez par là que l'on parle des différents lieux contrôlés chacun par un Fléau et représentant une façon dont les gens meurent.

    Ainsi nous retrouveront :
  • Les bureaux de la Mort : c'est le début de votre run, les ennemis y sont plutôt faibles mais peuvent varier selon que votre chemin vous mène dans les bureaux ou les jardins.
  • Le Département Pollution : une immense décharge où la majorité des ennemis sont des ordures, du pétrole, etc.
  • Le Département Agro-alimentaire : pour la faire courte, on est dans la malbouffe avec ce qu'il faut de référence aux grandes chaînes bien connues
  • Le Département des Maladies Physiques : ici, ce sera tout ce qui touche au corps humain
  • Le Département des Maladies Psychologiques : comprenez par là le mal-être du cerveau et donc tout ce qui touche à la dépression
  • Le Département des Guerres Modernes : un champ de bataille où évidemment vos ennemis seront pour la plupart des soldats
  • Le Département des Catastrophes Naturelles : un département axé sur les raz de marée, les tempêtes et les incendies avec ce qu'il faut d'ennemis en accord avec tout ça
  • Un autre département mais... No spoil !

Chacun de ces départements est donc dirigé par un Fléau et chacun de ces Fléaux disposent d'un ou deux Thanagers sous son aile. Les Thanagers sont des mini-boss que vous n'êtes pas obligés d'affronter. L'ambiance dans les départements retranscrits parfaitement l'idée qu'il y a derrière, et mention spéciale pour les départements des Maladies Psychologiques et des Catastrophes Naturelles qui arrivent tous les 2 à proposer des petites variations intéressantes dans le level design. Par exemple, étant axé sur les problèmes du cerveau, le département des Maladies Psychologiques se veut très labyrinthique dans son level design, c'est là que le petit côté Metroidvania intervient, puisque même une carte est à votre disposition.

Lorsque vous parcourerez ces départements, il vous faudra traverser plusieurs étages. Au début d'un étage, vous sortez de l'ascenseur, et à la fin, vous reprenez un ascenseur en ayant traverser un niveau complet parsemé d'ennemis et où vous serez dans tous les cas sauf 2, contraint de vous battre dans une arène où un groupe d'ennemis vous tombera dessus. Et c'est donc dans ces étages qu'intervient encore le côté Roguelike/lite. Il existe plusieurs types d'étages dans le jeu, certains étant des passages obligatoires, d'autres vous sont laissés comme choix, rendant parfois le dilemme vraiment complexe.

    Après avoir fini votre premier étage en sortant de votre bureau, ou après avoir choisi dans quel département vous voudrez continuer, se présentera à vous plusieurs choix d'étages :
  • Chambre Forte : Récompense en or
  • Dépôt de Soulary : Récompense en Soulary
  • Dépôt de Soulary/Prismium : Récompense en Soulary ou Prismium
  • Dépôt de Prismium : Récompense en Prismium
  • Stock de Cape : Récompense avec une arme de Cape
  • Stock de Sort : Récompense avec un Sort
  • Stock d'Equipement : Récompense avec une arme de Cape ou un Sort
  • Bureau du RH M. Dumollard : Récompense avec un choix de Malédiction
  • Dépôt Relance-Malédiction : Récompense en Relance-Malédiction et parfois en Brise-Malédiction
  • Dépôt d'Animas : Récompense en Animas bleues
  • Dépôt d'Animas dorées : Récompense en Animas dorées
  • Service Mana : Récompense en Mana Max (+10 Mana maximum)
  • Service Vitam : Réceompense en Santé Max (+10 Points de vie maximum)
  • Service Vitam/Mana : Réceompense en Santé ou Mana Max
  • Etage Intrigant : Récompense aléatoire mais souvent un Prismium. Cet étage est particulier puisqu'il ne dispose pas forcément d'un combat d'arène. Il s'agit plutôt d'un défi où vous devrez ne pas subir de dégât, soit dans un combat d'arène, soit dans un parcours de plateforme.
  • Etage Hasardeux : Comme son nom l'indique, vous tombez sur un des étages précédents
  • Espace Détente : Se débloque en montant de niveau. L'espace détente vous permet d'arriver dans la salle de la machine à café où vous aurez alors la chance de récupérer tout vos PVs manquant gratuitement
  • Magasin : Dirigé par Marcel un ancien chauffeur de camion pour une émission de vulgarisation scientifique (et non, cette référence fait bien parti du jeu, c'est pas simplement pour dire une connerie), le Magasin vous permettra d'acheter des choses diverses comme des Capes, des Sorts, des soins, des PV ou Mana Max, mais aussi si vous le désirez de vendre vos armes en sachant qu'il est possible pour vous d'en porter une troisième que vous aurez mise en réserve exprès pour obtenir des Soulary voir même un ou plusieurs Prismium s'il s'agit d'une arme rare et que vous l'avez potentiellement améliorée
  • Local Technique : C'est ici que vous rencontrerez Jacques pour améliorer vos armes, et très certainement dépenserez vos plus grosses quantités de Soularys et de Prismiums, mais pour votre plus grande satisfaction !
  • Thanager : Un autre étage sans affrontement en arène puisque vous affronterez ici un mini-boss et dont la récompense finale sera la venue de M. Dumollard pour vous offrir une Malédiction
  • Fléaux : Le dernier étage, passage obligé avant l'inter-Département, vous affronterez ici un Fléau après avoir eu une petite discussion avec lui. Comme on vous en parlait plus haut, se battre contre un Fléau, c'est rencontrer un nouveau personnage, et donc lire de nouveaux dialogues, et là où Magic Design Studios ont fait fort, c'est sur leur incroyable variété. En ayant tué un certain nombre de sbires d'un Fléau, ou un certain nombre de fois tel ou tel Thanager, ou en ayant telle Cape ou tel Sort, ou en ayant gagné ou perdu à votre dernière rencontre, un potentiel nouveau dialogue s'offre à vous. Je vous laisse alors imaginer les variétés dans les dialogues, c'est tout bonnement savoureux. Une fois vaincu, vous gagnerez des PV Max ainsi qu'une Malédiction de votre choix.
  • Salle de pause : Le passage obligé après votre combat contre un Fléau. Ici vous trouverez diverses machines comme le frigo qu'il vous faudra remplir si vous souhaitez obtenir un bonus temporaire comme de la défense ou des dégâts supplémentaires pendant X minutes. Il y a aussi la fontaine d'Animas qui coûtera des Soulary et à chaque Anima achetée, le prix grimpera. Et enfin la machine qui échangera une surprise contre une de vos Animas bleues. Attention toute fois, cette machine peut ne rien vous offrir et parfois même vous infliger des dégâts donc pour éviter cette mésaventure, éloignez-vous après l'avoir activée. Les récompenses offertes sont malgré tout intéressantes donc laissez-vous tenter ponctuellement.

A chaque étage où se trouve une arène, vous aurez donc une récompense bien spécifique selon votre choix, mais ce ne sera pas la seule. En effet, en fin d'arène une petite stèle vous est offerte et peut parfois vous apporter des Soulary, des Animas bleues ou dorées, voir même des Capes ou des Sorts. Et comme une bonne chose n'arrive jamais seule, si vous vous dîtes que ça vaut le coup d'utiliser une Anima, vous avez une chance de trouver une pièce secrète dans les différents étages. Vous verrez alors un cadenas briller brièvement et pour l'ouvrir, vous devrez alors consommer une Anima. Si parfois vous ne trouverez que des Soulary ou des bonus temporaires de défense, de Mana ou de Frénésie, d'autres fois (et assez souvent même) vous pourrez tomber sur une Cape ou un Sort de rareté Légendaire et qui offre un pouvoir de destruction très appréciable ! Alors prenez votre temps et fouillez un peu. Et pour terminer sur le level design, pour ce qui est de combat de Thanagers et de Fléaux, ne vous attendez pas à rien de spécifique. Vous vous retrouverez dans une grande salle vide, et affronterez ces boss en apprenant leur patern qui vous feront bien assez bouger de façon différente les uns des autres. Sachez qu'en plus, les niveaux de difficulté renforceront les Fléaux et même les Thanagers. Je ne peux pas vous en dire beaucoup plus puisqu'il faut terminer chaque niveau de Crise avant d'obtenir un niveau de Crise supérieur, et je me suis arrêté au niveau de Crise II, donnant 25% de Santé aux Thanagers et Fléaux, 25% de dégâts aux Thanagers et Fléaux, mais aussi 100% de résistance à l'étourdissement des Thanagers. Le manuel parle d'un niveau de Crise XV (15 si vous n'êtes pas friands de nombres romains) alors autant vous dire que vu les malus de niveau 2 déjà, j'ose à peine imaginer ce que le niveau 15 peut proposer, mais on ne serait pas surpris d'y trouver une run forçant le 0 dégât reçu sous peine de recommencer.

Mais au cas où vous auriez peur, rappelez-vous que nous sommes dans un Rogue-lite et non un Rogue-like, et la différence nous permet de débloquer grâce un level up, un ascenseur dès le début de la run, permettant d'arriver directement à un combat contre un Fléau. Vous n'aurez pas à traverser tous les départements et dans ce cas de figure, le jeu vous offre malgré tout quelques PV Max et Mana Max supplémentaires. Selon votre niveau, vous pourrez débloquer la possibilité de descendre jusqu'à un des 2 Fléaux du 4ème étage, donc soit les Guerres Modernes, soit les Catastrophes Naturelles, c'est quand même fort appréciable, mais attention, en passant par là, vous renoncerez alors à un grand nombre de Malédictions pouvant apporter des bonus très utiles en combat. A vos risques et périls.

Une si belle Mort.

On va pas passer par quatre chemins pour le dire. Le jeu est foutrement beau et merveilleusement bien animé. Voilà tout. Les effets sont superbes, les pouvoirs des Sorts et animations de Faux et Capes sont variés, les ennemis ont eux aussi un soin très particulier que ce soit les sbires, les Thanagers ou les Fléaux. Ce côté dessin animé cartoon fonctionne à merveille, on retrouve presque un petit côté Cartoon Network qui fait bien vibrer la corde sensible de la nostalgie, à tel point qu'on rêverait presque d'avoir une série animée sur l'univers de Have a Nice Death. Et comme les bonnes choses une fois encore n'arrivent jamais seules, le travail sur le son et les musiques est tout aussi remarquable et plaisant. On pourrait en faire les éloges longtemps, mais les mots manqueraient pour dire à quel point la partie visuelle et sonore du titre touche le sans faute.

D'un point de vue technique en revanche, on soulignera deux petits soucis, un mineur repéré dans une arène très spécifique qui a eu l'habitude de faire sévèrement ramer la console au point de freeze le jeu et le faire crash. Problème mineur parce que chaque sortie d'ascenseur est un point de sauvegarde, donc il vous suffira simplement de traverser à nouveau l'étage. Conseil pour éviter le crash, ne laissez pas les ennemis se cumuler un peu trop, soyez rapide pour les éliminer et tout se passera bien. Le deuxième souci est un peu plus navrant, d'autant qu'il s'agit d'un problème connu des développeurs mais qui n'a toujours pas de solution depuis des mois puisque déjà présent sur les versions Steam et Switch sortis en début d'année 2023. Pour la faire courte, il n'est pas impossible que votre sauvegarde soit purement et simplement effacée lorsque vous relancerez le jeu. Ca m'est arrivé, pour information j'ai quitté et relancé le jeu plusieurs fois d'affilé pour ça, j'avais déjà terminé l'histoire avec mes 76 heures de jeu dans les pattes, donc en ce qui me concerne, ça ne m'a pas trop affecté mais je ne saurais dire si ce bug connu des développeurs arrive aléatoirement même sans quitter et relancer le jeu plusieurs fois d'affilé. J'espère pour vous que tout se passera bien et si les développeurs lisent mon test et ont eu la patience d'arriver jusqu'ici, voici une petite possibilité à ajouter : Vous permettez à un compte de créer 3 sauvegardes différentes, permettez au joueur de faire un copié/collé d'une sauvegarde sur un autre emplacement, juste au cas où !

Malgré ces petits soucis rencontrés, rien d'autre à signaler, le travail est de grande qualité, le jeu ne bronche jamais, le personnage est extrêmement réactif, on regrettera peut-être simplement de ne pas avoir la possibilité de maper ses propres touches sachant que les touches LB et RB des manettes XBOX One et Series sont un peu capricieuses sur le long terme, rendant l'utilisation des Animas parfois hasardeuses (pour le reste du temps, je dispose d'une manette Elite 2, ma touche LB pour consommer une Anima a donc pu être placée où je le désirais) si votre manette est fatiguée, mais c'est bien peu de défauts qui ne peuvent trouver de corrections pour ne pas simplement acclamer cette pépite.




Point complet
Magic Design Studios porte son nom à merveille. Des magiciens sont aux commandes et nous offre à travers Have a Nice Death, un jeu excellent de bout en bout, au gameplay simple et réactif, efficace, mélangeant un peu le Metroidvania, le plateformer, au genre du Rogue-lite, dans un concept très cool à la DA cartoon somptueuse sublimée par des animations et des musiques qui le sont tout autant... Que dire...? Affiché à 24,99 € et pesant à peine 2,3 Go, vous trouverez dans ce Have a Nice Death une histoire inspirée, prenant en compte des problèmes de notre monde actuel, transposés dans un univers cartoonesque avec des personnages drôles et attachants ayant un nombre phénoménal de dialogues donnant vie à cet environnement corporate de Death Inc. L'évolution de notre personnage, l'avancée dans l'histoire, le grand panel d'armes et de sorts proposés permettent une immense variété de runs tout au long de votre partie, et que vous soyez allergique à la difficulté, ou friand de défis, le jeu vous proposera de quoi profiter l'expérience comme vous le désirez alors si vous avez du temps devant vous, n'hésitez même pas à vous lancer dans l'aventure, et envoyer dès maintenant votre CV et votre lettre de motivation (et un billet de 25 €) dans cette mortelle entreprise qu'est Death Inc. et surtout, Have a Nice Death !

On a adoré :
La DA et les graphismes
Les animations
Les musiques excellentes
L'humour, si bon
Les personnages (Brad, Pump Quinn...)
La cohérence de l'univers de Death Inc.
La variété d'armes
La montée en puissance se fait ressentir
On n'a pas aimé :
Des ralentissements et un crash dans une arène spécifique
Un bug (aléatoire ?) qui supprime les sauvegardes



Partager :    


VOS REACTIONS
Posté le 06.02.24 @ 23:14

Ça fait un moment que je l'ai repéré ce jeu, va falloir que je tombe dedans
Posté le 07.02.24 @ 13:42

Ça a l'air sympa, en plus francais.
Posté le 07.02.24 @ 19:12

Très très bonne surprise ce jeu.
Très sympa le test…
Ce jeu rentre parfaitement dans ce que j’aime !
Par contre les deux moins ont l’air sacrément pourrie si ça t’arrive 🤭
Posté le 08.02.24 @ 00:58
Testeur


@Fafa05 le bug de sauvegarde oui et non. Une run peut se faire très rapidement si tu as déjà beaucoup d'heures dans les pattes. Et mine de rien, le fait de reprendre à 0 peut être un avantage vis-à-vis des armes débloquées, puisque certaines auxquelles tu accrocheras potentiellement plus peuvent être volontairement les seules que tu vas débloquer pour espérer avoir plus de chance de les obtenir en détruisant une stèle dans une pièce cachée ou dans un étage de Stock de Cape, de Sort ou d'Equipement.

Après, ça fait toujours chier de perdre sa sauvegarde quand même hein mais ça peut potentiellement rendre ta nouvelle run plus facile, sans prendre en compte le fait qu'en plus tu connaîtras probablement bien mieux les paterns des ennemis, mini-boss et boss.

Les ralentissements et crash ne sont pas vraiment pénalisant non plus. Généralement quand ça commence à ramer fort, le jeu plante et quand tu reprends ta partie, tu ne seras qu'au début de l'étage, donc tu n'auras perdu qu'une minute environ.
Posté le 08.02.24 @ 09:35

Merci pour ton retour Grievous32 😊
Il me tâte bien ce jeu en tout cas…
Posté le 08.02.24 @ 09:55

Ah ben le retour de grievous, me donne encore plus envie de le prendre.

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous


Actuellement, les membres connectés sont :
Flux RSS | A propos | La rédaction, nous contacter
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2024