Se connecter  -  S'inscrire 
 
discord2 twitter2 instagram youtube2
 

Test - Trepang2 : Une ambiance détonnante mais pas sans défaut

- Publiée le 15.11.2023, à 14:49
- Par Anthony
Test - Trepang2 : Une ambiance détonnante mais pas sans défaut

Développé par Trepang Studios et édité par Team17, Trepang² s'est présenté comme un FPS assez bourrin avec des allures d'une licence horrifique très connue : F.E.A.R. Alors, digne successeur de ce jeu dont il semble s'inspirer ? Un FPS de plus sans réelle nouveauté ? Voyons ensemble ce que Trepang² a à nous offrir grâce à un code fourni par l'éditeur.

C'est nerveux, c'est bourrin, c'est violent ! Mais aussi parfois frustrant...

A titre indicatif, sachez que j'ai commencé le jeu en mode Difficile (il y a 6 niveaux de difficulté, et le mode Difficile est le 3ème), avant de passer en mode Normal à un moment donné parce que l'expérience en Difficile se voulait parfois un peu trop injuste à cause de certains ennemis dont on parlera plus tard.

Le jeu commence dans une sorte de base sous-terraine, et ce premier niveau sert globalement de tuto à ses débuts avant de nous mettre bien dans l'action en approchant de la fin de cette première mission. Le jeu ne tarde pas à nous offrir différentes armes et capacités qui rendront le jeu toujours plus bourrin dans ses combats. L'allure des soldats ennemis, cette façon qu'ils ont de s'exprimer à travers une radio qui sature, la violence à travers les démembrements, et la capacité de ralentir le temps qui se régénère à chaque kill, en plus d'une petite atmosphère parfois oppressante dès le premier niveau, nous rappelle indéniablement F.E.A.R, mais on ne se rend pas encore tout à fait compte à quel point.

Après avoir traversé plusieurs pièces remplies d'ennemis (car oui, le jeu est ultra linéaire), vous arriverez enfin dans une espèce d'entrepôt où se trouve une multitude d'ascenseur par lesquels sortiront plusieurs groupes d'ennemis, jusqu'à votre premier "boss". On met des guillemets parce que ce gros tas blindé n'est pas vraiment un boss, mais ça ne l'empêche pas d'encaisser 10 coups de SPAS-12 à bout portant, et là on en vient au premier point noir du jeu qui rend parfois l'expérience beaucoup moins axée action mais du coup un peu frustrante : certains ennemis sont juste des gros sac à PV. Généralement, ce seront des soldats lourds avec un SPAS-12 aussi ou alors une mitrailleuse lourde, donc fatalement, ils peuvent faire de gros dégâts rapidement en plus d'en encaisser un paquet sans broncher.

Pour dézinguer les ennemis, vous avez fort heureusement tout leur arsenal à disposition, puisque vous pourrez prendre jusqu'à 2 armes différentes, ramasser toutes les armes que vous voyez, ainsi que les grenades, et si vous êtes à cours de grenade, il vous suffira d'attraper un ennemi en otage pour pouvoir le lancer en activant une de ses grenades attachés à sa ceinture. Le spectacle en vaut le détour, et c'est sans doute une des features les plus fun du jeu, d'autant qu'attraper un ennemi se fait relativement simplement de plusieurs façons. Vous avez la possibilité de vous mettre invisible, passer dans le dos d'un ennemi pour l'attraper, ou lui infliger un coup de crosse pour le déstabiliser et l'attraper par n'importe quel côté, et enfin, vous pouvez les faire tomber en glissant après un sprint. Autre petit point noir : la barre d'endurance. Elle se vide très très rapidement, et la glissade consomme aussi la barre d'endurance. Problème : il arrive parfois qu'on ait envie de faire une glissade pour accélérer et se mettre à couvert, mais au lieu de consommer un surplus d'endurance en dépassant la barre par exemple, votre personnage va s'implanter s'arrêter sur place et se mettre accroupi, histoire de bien se faire fumer par les tirs ennemis. On pourra dire que c'est au joueur de faire attention à quand il veut effectuer une glissade, ou alors dire que le game design s'avère un peu punitif inutilement au détriment du fun, et c'est un peu dommage.

Malgré tout, vous pouvez changer les commandes à volonté pour régler la maniabilité de la façon la plus instinctive pour vous, et il faut admettre que jongler avec les différentes capacités s'avèrent globalement plutôt kiffant, entre l'invisibilité, le bullet time, les glissades, les sauts, et ce sans compter sur d'autres capacités déblocables au fil de l'aventure, comme celle permettant de récupérer une arme similaire à celle que l'on a dans les mains, dans l'autre main, pour un combo de pistolet, mitraillette, et soyons fous... Même un combo de shotgun. D'ailleurs, en plus de ces capacités, si vous explorez un peu dans les niveaux les plus ouverts, il se pourrait bien que vous trouviez des petits malettes vertes qui s'avèrent très précieuses puisqu'elles vous permettront de personnaliser vos armes. On ne spoilera pas plus que ça, mais si je vous dis bâtiment désaffecté, Paris, John Wick, vous aurez de quoi imaginer un peu les sensations qu'on peut ressentir après avoir débloqué un élément spécifique... Et oui ça, ça défonce !

On a du boulot sur la planche. Enfin, pas trop, mais un peu quand même.

Première mission terminée, vous voilà dans le QG des forces spéciales qui vous ont sorti de cet endroit pourri où vous étiez enfermé. On va se le dire franchement sans être trop méchant : le QG... C'est chiant, et ça sert franchement pas à grand chose. On peut personnaliser son perso', pour qu'il ait des fringues d'une autre couleur, bon. Okay, on le voit jamais, mais on peut le faire. Mais du coup, ça sert à rien. On a un stand de tir aussi ! Mais ça sert à rien aussi. Par contre à côté du stand de tir, on a une caisse où on peut choisir les armes qu'on veut avant de lancer une mission, et ça, ça sert à quelque chose ! On a une super salle d'entraînement aussi, et ça sert un peu à quelque chose aussi, si vous n'avez pas eu votre dose de combat suffisante une fois arrivé au bout du jeu puisque c'est ici que vous pourrez faire des missions de horde par exemple, sur les différents environnements de la campagne. Les environnements se débloquent à chaque fois que vous les visitez, donc vous aurez la totalité des maps après avoir totalement terminé le jeu.

Enfin dans ce QG, vous trouverez le terminal des missions. Et... Il n'y en a pas beaucoup en réalité. Pour ainsi dire, 5 missions principales seulement, et 6 missions secondaires. Histoire de finir sur une note positive, on va commencer par le négatif. Les missions secondaires donc. Elles sont très loin d'être variées. Pour ainsi dire, les 2 premières ont exactement le même objectif, et on se demande du coup comment vont se passer les suivantes en se disant déjà là que le jeu se fout un peu de notre tronche, ne proposant finalement que peu de contenu pour en plus proposer le même type de mission. Evidemment, comme un souci ne vient jamais seul, on se retrouve encore nez à nez avec ces sacs à PV qui sont le non-fun incarné dans ce jeu, et en plus dans des endroits relativement clos.

Fort heureusement pour nous, les missions secondaires suivantes deviennent plus agréables parce qu'on a décidé d'avancer dans la campagne, et de débloquer de nouvelles capacités ou de nouvelles armes (qui se débloquent en finissant certains niveaux dans un niveau de difficulté minimale indiqué), et donc ces gros sac à PV font tout de suite moins les marioles quand on leur plante un triple tir d'arbalète explosive dans le fondement. Le jeu redevient petit-à-petit plus plaisant. Malheureusement, même dans les missions de campagne, on a droit à des boss qui ne font que nous rusher dessus pour attaquer au corps-à-corps. Si certains sont très plaisants à affronter comme le patriarche dans le château, d'autres n'attaquant qu'exclusivement au corps-à-corps n'ont rien d'amusant, mention spéciale pour le boss de fin.

Sachez toutefois qu'en finissant le jeu, vous obtenez du coup un arsenal très complet et que vous êtes libres d'embarquer ce que vous désirez pour refaire n'importe quelle mission dans une difficulté supérieure. Une mission qui s'avérait difficile la première fois peut alors être bien plus simple cette nouvelle fois à l'aide du dualwield ou des munitions spéciales, ou encore d'une arme qui n'est pas disponible avant un certain stade de l'aventure. L'intérêt de relancer les missions ? Tout au long de votre aventure, en campagne comme en mission secondaire, vous croiserez des cibles prioritaires à éliminer, et certaines d'entre elles n'apparaîssent que dans un niveau de difficulté minimal. Bon courage pour flinguer la cible qui se trouve qu'en difficulté Mode Rage. Pensez à récupérer et garder une arbalète explosive pour lui casser la bouche le plus facilement possible, parce que l'expérience ne sera pas aisée. Vous débloquerez aussi des "codes" de triche dans l'aventure pour paramétrer l'expérience comme vous le voulez au niveau de la précision ou santé des ennemis, endurance, bullet time, invisibilité illimités ou absente, etc. Mais ne comptez pas sur ces paramètres pour vous aider à buter les cibles prioritaires, le moindre changement, même si c'est un malus, comptera votre progression de la mission sélectionnée comme réalisée en niveau de difficulté Facile. Bonne chance !

Ahhh F.E.A.R, voilà où tu as semé ta petite germe !

Le jeu est très inégal visuellement. Il a parfois des moments très jolis dû à l'ambiance et aux effets de lumière, et d'autres fois, on a l'impression de voir un jeu de fin de vie de XBOX 360, début XBOX One. Par contre, les chargements sont du coup ultra rapide, et le 60FPS ne bronche jamais et c'est plutôt une bonne chose. Au niveau du son, il y a deux écoles. Le sound design sans taper dans le haut du panier reste très satisfaisant et sert parfois complètement à l'ambiance, mais si on se penche du côté des musiques, c'est soit réussi très ponctuellement, soit hyper répétitifs et on finit par en avoir marre assez vite. En ce qui me concerne, sans passer par la case mute, j'ai réduit le volume des musiques de 100% à 45% et c'est passé beaucoup mieux.

Mais alors cette petite germe de F.E.A.R ? On finit là-dessus justement, histoire de ne pas rester dans du négatif ou du mitigé. Comme vous le savez (je suppose), F.E.A.R est un FPS qui lorgnait beaucoup vers le côté horrifique avec sa bonne partie paranormale qui savait foutre des frissons et apporter un côté angoissant à son récit. Bon là, le récit de Trepang², même s'il est sympathique, il ne surprend pas, en revanche, les situations, elles, peuvent apporter leur petit lot de surprise. Si vous ne voulez pas être trop spoilés et que le jeu vous intéressait, sachez simplement qu'un côté horrifique arrive dès la deuxième mission, et qu'on le retrouve un peu en mission 3, et énormément en mission 4 et dans une mission secondaire. Attention prochain paragraphe SPOILER, on part un peu dans le détail si ça ne suffit pas à vous lancer dans le jeu.

Début de la partie SPOILER

Attendez-vous à entendre beaucoup de bruit blanc un peu étouffé pour ambiancer les environnements. Vous fouillerez un labo où le sol est jonché de cadavres et couvert de sang et de membres, jusqu'à croiser des hordes de mutants dans une ambiance très glauque. Et si vous aimez le paranormal alors la mission 4 et la mission secondaire mentionnée plus haut vous offriront quelques moments angoissants où un casque vissé sur votre tête vous plongera pleinement dans cette ambiance oppressante où, tenez-vous bien (en espérant que vous avez la référence), vous parcourerez dans l'obscurité, encerclé par des créatures de l'ombre au rire très malsain, cachées derrière des pilliers, et qui vous attaqueront si vous n'êtes pas attentif, un environnement représentant une succession de salle tout droit inspirées des célèbres backrooms !

Fin de la partie SPOILER


Point complet
Trepang² est court, mais vendu à prix réduit. L'expérience est parfois plaisante, parfois frustrante, on reste assez mitigé mais plus positif que négatif vis-à-vis du jeu. Son ambiance horrifique ponctuelle fonctionne très bien, ses combats sont efficaces, et on arrive malgré quelques sacs à PV, à se faire plaisir en pulvérisant tout ce qui bouge à coup de grenades, SPAS-12, double mitraillette, arbalète explosive etc. On regrette que le soft soit si répétitif dans ses missions secondaires, même si les 4 dernières s'avèrent plutôt plaisantes, sur les 6, 3 proposent le même objectif (l'une d'elle restant moins ennuyeuse que les 2 premières). Les boss attaquants au corps-à-corps exclusivement et les soldats lourds sont une belle définition du non-fun, cassant un peu la joie qu'on prend sur Trepang² le reste du temps, et il est fort dommage que le jeu se conclut par un boss de ce type. On retiendra alors une expérience un peu entâchée par ces petits soucis, malgré une ambiance réussie et des combats nerveux.

On a adoré :
Parfois très joli...
Les combats très nerveux
Le SPAS-12 version John Wick
Le bullet time
L'ambiance horrifique ponctuelle très réussie
Les missions 3 et 4...
On n'a pas aimé :
D'autres fois pas terrible
La glissade pas prioritaire sur la jauge d'endurance
Les ennemis sacs à PV
Les boss corps-à-corps only, le fun zéro
... mais la musique parfois pénible



Partager :    


VOS REACTIONS
Posté le 15.11.23 @ 23:26

J'aime bien la tournure du test, vous avez un poil d'humour et c'est vraiment sympa.
Bon sinon au vu de la critique bah, je ne vais pas m'arrêter dessus.
Posté le 16.11.23 @ 23:22
Testeur


Merci pour ton retour, à vrai dire j'suis un poil déçu, notamment sur le Hub qui ne sert à rien, les sacs à PV qui ne servent à rien, certaines musiques qui ne servent à rien et je rajouterais que mon commentaire ne sert à rien... =')

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous


Actuellement, les membres connectés sont : Fafa05, Necromentor,
Flux RSS | A propos | La rédaction, nous contacter
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2024