Focus - GTA IV : The Ballad of Gay Tony | Xbox Gamer - Actualité Xbox

Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Focus - GTA IV : The Ballad of Gay Tony

- Publiée le 21.11.2009, à 02:06
- Par William B.
Après une extension The Lost and the Damned extrêmement sombre et violente, les petits gars de chez Rockstar Games tentent cette fois ci de faire dans le plus chic (et peut être plus choc ?). Voyons avec ce focus si cette seconde extension exclusive Xbox 360 sait se montrer tout aussi audacieuse que les autres créations de ce cher studio de développement irrévérencieux.

Des personnages de qualité





Même si la majorité des missions se jouent en plein jour, le monde de la nuit est effectivement le principal environnement de notre nouveau personnage principal. Luis Lopez est un jeune homme garde du corps et ami d’Anthony Prince, dit « Gay Tony », roi de la nuit et escroc de renom. Seul problème : depuis quelque temps, ce patron semble enchaîner les coups foireux et demande donc assistance à son jeune allié. Le joueur se retrouve alors en plein dans une amitié de gangsters particulièrement bien écrite qui s’améliore de scène en scène. Ainsi, on découvre un peu plus la vie de Luis Lopez. Enfant des rues, chouchouté par sa mère pendant de longues années avant de devenir le vilain petit canard de la famille face à un frère et une sœur qui ont tous les deux réussis, Luis est aussi mal vu par ses anciens camarades de banlieue qui voient en lui quelqu’un qui s’est embourgeoisé. Notre héros doit alors subir des insultes à longueur de journée mais, par dépit et par fidélité envers ses amis, il reste droit et tente de répondre à l’appel à chaque fois que l’on a besoin de lui.

Homme à tout faire efficace qui ne se laisse pas faire, Luis est aussi un jeune homme désormais ambitieux qui aimerait ne jamais retourner en prison et quitter peu à peu la rue pour se faire une vraie place de choix dans la société. Le discours à la Rockstar est donc toujours de la partie, saupoudré d’un peu de folie typique de la série des Grand Theft Auto. Ainsi, on découvre une flopée de nouveaux personnages au style inimitable. Que ce soit l’ancien membre des forces spéciales israéliennes ou le mafieux russe typique, tous les personnages ont des dialogues magnifiquement écrits et une manière d’être très bien retranscrite, l’un des gages de l’excellence des jeux de Rockstar. Cette extension semble même sublimer cet aspect des Grand Theft Auto en mettant de côté l’exploration. On y joue pour son scénario et ses personnages avant tout. D’ailleurs, quelques caméos remarquables des personnages phares des précédents opus sont à surveiller.

Le monde de la nuit





The Ballad of Gay Tony ne manque pas de nouveautés. En vrac, on peut parler des quelques pas de danse que l’on peut enchaîner en boite afin de draguer et, pourquoi pas, repartir avec la jolie fille accostée. Il y a aussi ces terribles moments de sauts en chute libre qui nous rappellent un San Andreas un peu trop vite oublié. Reste les bouteilles de champagne à déboucher, les nombreux deals de drogue entre amis à rapidement effectuer, les quelques parties de golf à jouer et les nombreuses autres subtilités à découvrir. Pourquoi par exemple ne pas allumer la télévision pour regarder une parodie d’Hentai cent pour cent signée par les développeurs et artistes de Rockstar ? Ou alors il est possible de frapper quelques balles pour torturer un criminel qui ne veut pas balancer le nom de son patron et de ses affaires. Des combats aériens en hélicoptère sont aussi à prévoir au menu de cette extension qui renouvelle bien l’expérience de jeu. Enfin, une sorte de Fight Club souterrain s’offre au joueur pour lui permettre de monter en grade et de devenir le roi de la baston à Liberty City. Rien que ça…

Côté multijoueur, on reprend les mêmes et on les améliore. Il est toujours possible de jouer jusqu’à seize joueurs dans les modes habituels, sauf qu’on retrouve les quelques nouvelles armes amenées par cette extension et surtout le concept de la chute libre en parachute. Aussi, le boost pour les voitures provenant tout droit de quelques courses underground du mode solo (mais chut !) sont aussi de la partie pour les compétitions en ligne. Bref, The Ballad of Gay Tony est une vraie réussite. Il n’y a qu’à voir l’introduction, la réalisation générale et la verve des quelques personnages proposés pour s’en convaincre. Alors certes il n’y a pas vraiment de nouvel espace à découvrir, mais le scénario est tellement bon qu’on en oublie vite ce petit détail. Vingt euros les vingt heures de jeu, avec un tel niveau d’écriture, c’est plus que honnête !

Conclusion
Pour 1600 MS Points, soit une vingtaine d’euros, les possesseurs d’un exemplaire de Grand Theft Auto IV peuvent découvrir une extension de qualité. En plus des nouveautés qui sont au programme, les développeurs ont incorporé un scénario prenant et fort bien écrit agrémenté de personnages aux personnalités bien distinctes. Proposant plus de vingt heures de jeu et prolongeant l’expérience multijoueur de GTA IV, cet add-on est à n’en pas douter un indispensable pour tout fan de la série, surtout qu’à ce prix-là il offre une durée de vie plus consistante que la majorité des titres vendus au tarif fort dans le commerce. Pourquoi se priver ?

Partager :    


VOS REACTIONS
Soyez le premier à réagir sur cet article

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous


Voir notre critique

Développeur
Rockstar Games
Genre
Action Aventure
Statut
Disponible
Date de sortie
  29.04.2008
  29.04.2008
  30.10.2008
Classification PEGI

Mémoire
1 Mo
Résolutions gérées
720p, 1080i, 1080p
Acheter ce jeu sur
Eneba.com

DERNIERES NEWS

Actuellement, les membres connectés sont :
Flux RSS | A propos | La rédaction, nous contacter
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2024