Test - Hot Wheels Unleashed 2 - Turbocharged : la suite rêvée ?!

Se connecter  -  S'inscrire 
 
 

Test - Hot Wheels Unleashed 2 - Turbocharged : la suite rêvée ?!

- Publiée le 20.11.2023, à 12:08
- Par Vincent P.
Test - Hot Wheels Unleashed 2 - Turbocharged : la suite rêvée ?!

Il y a deux ans, le prolifique studio italien Milestone a surpris son monde en livrant un certain Hot Wheels Unleashed de qualité, adaptant ainsi l’univers des voitures métalliques de Mattel. Les personnes intéressées peuvent toujours (re)lire notre critique du jeu à cette adresse. Cette année, les développeurs remettent le couvert avec une suite baptisée Hot Wheels Unleashed 2 – Turbocharged. Celle-ci étant proposée à 49,99€, on peut se demander si le tarif un peu plus bas que d’ordinaire ne cache pas un simple opus 1.5. Est-ce le cas ? Réponse dans cet avis basé sur une version physique reçue de l’éditeur ayant tourné sur notre Xbox Series X.

Turbocharged ? Clairement, c’est plus chargé !

A l’image du précédent volet, Milestone propose un nouveau mode histoire solo. Il s’agit toujours de circuler sur la représentation d’un énorme circuit et de participer à plusieurs types de courses dans le but d’affronter des boss, des monstres qu’il faut réduire avant qu’ils ne détruisent tout. Première bonne nouvelle, les développeurs ont retiré les défis secrets, la fausse bonne idée du précédent jeu. La progression est donc beaucoup plus fluide et claire, ce qui n’empêche pas d’avoir des défis à activer qui, une fois remplis, permettent d’accéder à des récompenses à récolter. Plusieurs types de courses sont à retrouver, avec les classiques demandant de finir premier, ou a minima sur le podium, les contre-la-montre (avec deux temps à battre), les défis as du dérapage (il faut déraper sans entrer en contact avec le décor pour faire monter le multiplicateur et le score, avec deux scores à battre), les courses à élimination (avec le dernier qui est éliminé toutes les X secondes) ou encore les courses à étapes (l’environnement est ouvert, à nous de suivre la flèche pour enchaîner les checkpoints dans le temps imparti).

Enfin, il y a le combat contre le boss qui se traduit par une course contre-la-montre demandant d’éclater des cibles sur le chemin pour faire réduire la vie de l’adversaire. Autant vous dire que louper une cible est synonyme de game over. C’est clairement le mode de jeu qui pourra diviser. Un poil stressant et demandant de la précision, il peut également devenir frustrant quand on loupe l’une des dernières cibles pour une raison ou une autre, d’autant qu’on a pas vraiment la sensation d’être contre un boss. Le tout est joliment enrobé par quelques cinématiques façon BD dynamique qui mettent un peu de contexte pour pousser à affronter les monstres… L’écriture ne vole pas bien haut, les doublages français sont vie agaçants et l’histoire s’adresse clairement à un public assez jeune mais l’idée est sympathique et la réalisation est correcte. En tout cas, il y a de quoi vous occuper une bonne huitaine d’heures, voire un peu plus si vous souhaitez remplir les deux objectifs de chaque course. Bien entendu, en plus de ce mode scénarisé, vous pouvez jouer en local en écran partagé ou en ligne.

Pour le coup, les développeurs ont revu la formule qui était trop minimaliste. En plus du matchmaking pour accéder aux courses classiques, il y a la possibilité de lancer un salon privé dès deux joueurs disponibles ou de partir dans des épreuves mix, ce qui ajoute deux modes de jeu inédits, un basé sur les collisions (en utilisant le dash, on y reviendra) et un autre demandant de collecter des roues crantées. Grâce à du cross-play, il est plus facile qu’auparavant de trouver des adversaires, du moins si on joue à une heure propice. L’ensemble tient bien la route. Outre les modes auxquels on peut jouer en solo, à condition d’avoir débloqué les circuits au préalable, à raison de dix par environnement, il est également possible de se tourner vers les éléments plus créatifs. Editeur d’autocollants, éditeur de livrées et éditeur de circuits. Dans tous les cas, on peut lancer une création, naviguer dans celles sauvegardées ou se tourner vers la communauté pour récupérer ce qui se fait de mieux. Les trois modes sont complets et offrent suffisamment d’options pour laisser libre cours à son imagination. Il suffit de voir certaines créations avec un Bulbizarre (Pokémon) ou 2B (NieR : Automata) pour se rendre compte du génie de la communauté.

Quant aux circuits, tous les modules sont là pour faire les circuits de son choix, seule l’imagination et certaines contraintes techniques étant les limites. Dans tous les cas, il faut valider et on peut tester son circuit avant de le partager. Petit supplément, en plus des cinq univers du jeu (jardin, salle d’arcade, station-service, mini-golf et musée), on retrouve une trackroom pour ajouter un poil plus de diversité. Avec en prime 130 véhicules disponibles, on peut dire que le contenu est au-rendez-vous. Dommage que Milestone n’ait pas récupéré certains environnements du précédent opus pour offrir toujours plus de diversité ou encore qu’il y ait déjà un paquet de DLC dont un Season Pass Vol. 1 (ce qui laisse entendre qu’il y en aura au moins un deuxième) ajoutant deux nouveaux environnements et vingt-cinq véhicules. Le prix de base est très correct mais la note monte vite si on opte pour les éditions Deluxe (69,99€ - avec le premier Season Pass) ou Legendary (89,99€ avec les deux Season Pass).

Côté gameplay, on retrouve toujours une conduite très arcade mais les développeurs ont fait des efforts pour dynamiser la formule. Déjà, ils ont ajouté plusieurs types de véhicules, dont les Monster Trucks, les motos ou encore les quads. Ils sont répartis en plusieurs catégories, des ultra résistants aux fusées, en passant par les équilibrés ou les dérapeurs. Même si l’aspect arcade lisse les différences, on sent tout de même la lourdeur et la puissance d’un Monster Truck par rapport à la vitesse et la légèreté d’une moto. En plus, en progressant dans le jeu, on débloque des sous virtuels et des éléments pour améliorer nos véhicules. On peut ainsi accéder au gestionnaire d’un véhicule pour débloquer des compétences et lui en équiper jusqu’à sept. A part les trois compétences qui offrent des résistances aux pièges (les toiles de l’araignée ou les barrières par exemple), les autres offrent toujours une contrepartie, pour privilégier la vitesse au détriment de l’accélération ou de la maniabilité, etc. Ainsi, les parties restent assez équilibrées et les choix peuvent être guidés pour améliorer surtout ses chronos.

Les développeurs ont tout amélioré !

Bonne nouvelle, cette fois nous ne sommes plus dépendants des lootboxes pour obtenir nos véhicules avec le risque d’accumuler les doublons… Cette fois, on peut se rendre dans la boutique pour découvrir une sélection de véhicules et s’offrir ceux qu’on souhaite. La sélection est régulièrement mise à jour et on peut forcer cette dernière moyennant quelques pièces. Bien entendu, on gagne toujours quelques tickets pour faire tourner la roue Hot Wheels et tenter de gagner quelques récompenses supplémentaires, dont des pièces ou des véhicules plus rares. En plus de cela, Milestone a revu le gameplay en ajoutant deux fonctionnalités qui n’ont l’air de rien et qui apportent beaucoup. La première, c’est le saut qui se fait en utilisant la jauge de boost. On peut même en enchaîner deux pour faire un double saut, ce que vous testerez vite lors d’une course à étapes. La deuxième, c’est un dash latéral qui utilise lui aussi le boost. Dans les deux cas, cela évite les éventuels abus. Ledit dash est vraiment sympathique car il permet d’envoyer valser les adversaires dans le décor, réduisant les soucis liés aux collisions constatés dans le premier opus… Mais il offre aussi l’opportunité de se replacer lors d’un saut si on constate qu’on manque la cible de quelques centimètres ! Ou comment éviter le passage par la gâchette haute droite pour se remettre en piste en perdant quelques places ou du moins de précieuses secondes.

Enfin, visuellement, il faut bien avouer que les développeurs ont fait le minimum syndical. Les environnements sont vraiment beaux et détaillés, les modèles des voitures et des éléments des décors sont réussis et le tout tourne à merveille sur notre Xbox Series X… Mais l’ensemble est très proche du précédent volet alors qu’il était possible d’améliorer d’un cran la qualité visuelle, notamment au niveau des textures et des rendus des véhicules. De même, si la bande-son est assez dynamique et en adéquation avec l’action, elle est loin d’être inoubliable et devient vite répétitive pour ne pas dire dispensable. En revanche, pour terminer sur une belle note, précisons que le track design est clairement un cran au-dessus de celui du premier HW Unleashed. On sent que les développeurs ont profité de l’ajout du saut pour élaborer quelques circuits plus tarabiscotés en misant toujours plus sur la verticalité et introduisant ainsi plus de pièges, dont certains qui reviennent forcément, comme la fameuse araignée.



Point complet
Hot Wheels Unleashed avait été une très belle surprise qui n’était pas exempte de défauts. Sa suite, Hot Wheels Unleashed 2 – Turbocharged, trace sa route dans le sillage en proposant une version revue plus dynamique que jamais. Avec l’ajout du saut, du double saut et du dash, le gameplay gagne en profondeur, tandis que l’ajout des motos, quads et tout-terrain est un véritable plus, même si les différences de pilotage, perceptibles, restent lissées par la prise en main arcade. Le track design est excellent, les environnements sont travaillés, détaillés, et on prend un malin plaisir à progresser. C’est fun, on apprécie de pouvoir enfin sélectionner les véhicules que l’on désire acheter sans passer par des lootboxes qui multipliaient les doublons. Les développeurs ont vraiment travaillé la formule pour offrir une suite qui s’améliore sur pratiquement tous les points, même sur la partie solo avec un meilleur effort de scénarisation et la suppression des défis cachés. Le multijoueur a également gagné en consistance. Avec en plus les éditeurs de livrées, de circuits et d’autocollants, le titre a le potentiel pour nous retenir des heures et des heures. Certes, tout n’est pas parfait encore et les joueuses et joueurs du précédent ressentiront vite le sentiment de déjà-vu mais le tout est tellement bon et meilleur qu’on y prend simplement du plaisir !

On a adoré :
L’éditeur de livrées
L’éditeur d’autocollants
L’éditeur de circuits
Multi à deux en écran splitté
Quatre difficultés
Le système de compétences
Vraiment fun à jouer
Collectionner les 130+ véhicules
Ajout des motos, quads et tout-terrain
Mulitjoueur en ligne plus agréable
Une cinquantaine de tracés
Cinq environnements réussis, plus détaillés
Track design excellent
L’ajout du saut, du double saut et du dash
L’effort de scénarisation du mode solo…
On n'a pas aimé :
Destiné uniquement à un jeune public
Deux ou trois collisions hasardeuses
Un sentiment de déjà-vu
Les musiques, vite répétitives
Doublages FR vite insupportables
Différences de pilotage lissées par la prise en main arcade
Pourquoi ne pas avoir réutilisé en plus les environnements du précédent ?
Attention à la note finale avec les DLC…



Partager :    


VOS REACTIONS
Posté le 20.11.23 @ 12:25

Aaaaaahhh merci du test Vincent! Voilà une bonne nouvelle, j'avais adoré le 1 et j'attendais le verdict de celui ci avec impatience!!
Maintenant reste à patienter pour le GOTY J'avais reussi à avoir pour 18€ le GOTY (tres complet d'ailleurs) du premier donc en esperant un peu... Et j'invite tout le monde à le faire car effectivemnt, c'est une ruine ces DLC et season pass et pack divers de bagnoles....
Posté le 20.11.23 @ 18:21

J'avais tenter le premier épisode mais j'ai pas accrocher
Posté le 20.11.23 @ 21:22

J'avais aimé le 1er et je pensais que le 2 allait être un copier coller. Mais vu le test je vois que je me suis trompé. Je le ferai à petit prix.
Posté le 21.11.23 @ 12:17
Rédac chef


@Seven => De rien, si tu as aimé le premier, tu ne pourras qu'adorer le deuxième. En effet oui, attendre que la version à 80€ passe à 40/50, voire moins, peut être une belle alternative si tu es patient.

@nikosdelyon => Je comprends ça, c'est très arcade et le premier souffrait de certains placements de caméra, là c'est corrigé.

@joelafouine => Le jour où tu le feras, pense à moi et n'hésite pas à me faire ton retour ;)
Posté le 21.11.23 @ 21:45

Pas de soucis @onizukadante,je te donnerai mon avis une fois que je l'aurais testé. Et encore merci pour le test, j'attends celui de Alan Wake 2😁
Posté le 26.11.23 @ 19:02

Le premier c'était sympa 2 heures, mais bon toujours assez répétitif dans l'ensemble.
Posté le 29.11.23 @ 10:55

Je l'ai testé avec le Game pass, mais pas vraiment convaincu.
Posté le 29.11.23 @ 12:19
Rédac chef


@joelafouine => Alan Wake 2, faute de temps, c'est Benoît qui s'en occupe, pas moi. Mais je vais savourer le jeu plus tard.

@Makizar => Ca reste une formule assez basique, avec un jeu de course. Là au moins, cette suite gomme les défauts du premier volet.

@Flo Stormrider => C'est de l'arcade et le premier avait des défauts dans les collisions et le placement de la caméra. Cette suite est meilleure. Après, si tu préfères quelque chose de plus réaliste, clairement faut partir sur le DLC hot wheels de Forza Horizon.
Posté le 29.11.23 @ 21:03

@onizukadante j'ai vu que le test est en ligne 😋 je vais le lire et je pense que je vais cracker pour les vacances de Noël.

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous


Actuellement, les membres connectés sont : joelafouine,
Flux RSS | A propos | La rédaction, nous contacter
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2023