Se connecter  -  S'inscrire 
 
discord2 twitter2 instagram youtube2
 

Test - Moving Out 2 : Le jeu qui déménage !

- Publiée le 11.08.2023, à 14:00
- Par Yoann L.
Test - Moving Out 2 : Le jeu qui déménage !

Édité par la Team 17 et développé par SMG Studio, Moving Out nous propose une nouvelle aventure de déménagement ! Cette dernière étant plus loufoque que jamais puisque le mode en ligne voit enfin le jour ! Votre serviteur (Yoann), n’ayant pas joué au premier opus, découvre la licence avec ce volet. Cette critique convient donc parfaitement à celles et ceux qui souhaiteraient mettre leurs talents de déménageurs à l'épreuve ! L'avis a été effectué sur Xbox Series X via une clé fournie par l’éditeur.

Le scénario ? C’est du grand nain-porte quoi !

Le soft se déroule huit ans après les événements du premier Moving Out, la majorité de l’effectif ayant soudainement « disparu », il ne reste plus que quelques valeureux déménageurs dans l’entreprise Smooth Moves ! A la suite d’un « accident » plus que douteux, votre personnage perd sa certification F.A.R.T. (Fervent Adepte de la Rapidité et du Transport). Votre patron décide donc de vous reformer, cette formation faisant office de tutoriel pour le joueur. Après avoir réalisé quelques contrats d’entraînement, votre patron vous ordonne de rentrer au QG… En effet, ce dernier vient d’acquérir une nouvelle machine : l’ordigazeur !

Cette machine permet d’améliorer la productivité de l’entreprise de 90% ! Hélas, tout ne va pas se dérouler comme prévu… En branchant l’ordigazeur un portail mystérieux va se créer et votre patron va être absorbé à l’intérieur ! A la suite de ce malheureux incident, deux nains (personnes de petite taille) apparaissent. Ces derniers nous expliquent que notre patron a volé l’ordigazeur et que cette machine est en réalité un portail donnant accès aux multivers ! Notre objectif est simple : nous devons parcourir trois univers différents, tout en accomplissant des contrats de déménagement, qui permettront de trouver douze « nainformaticiens ». Ces derniers nous aideront à réparer le portail, à sauver le multivers et, en prime, à retrouver notre patron porté disparu !

Mes blagues vont cartonner !

La ville de Pleincoffre (le HUB du soft) se présente à travers une mini-map en vue du dessus, vous pouvez vous-y déplacer librement grâce à votre camion de déménagement. N’hésitez pas à parcourir les moindres recoins, sous peine de passer à coté d’objets cachés ! Une fois votre univers sélectionné (depuis le bouton A) vous serez automatiquement transporté dans ce dernier. Hélas, nous avons rencontré un petit souci lorsqu’il s’agit de se téléporter au QG, une fois sur deux, la téléportation ne se déclenche pas. Chaque monde propose un univers qui lui est propre : l’univers Plein-Château est orienté sur le moyen-âge ainsi que la magie, Coffropolis propose des gratte-ciels dans un monde futuriste et, enfin, Pleinconfit, quant à lui, s’inspire grandement du conte des frères Grimm, à savoir Hansel & Grettel avec son monde de sucreries. Il faut savoir que Moving Out 2 est très généreux en termes d’humour, que ce soit à travers les éléments du décor ou encore lors de certains dialogues. Pour notre plus grand plaisir, les références liées à la Pop-Culture y sont nombreuses, bien implantées et font mouche à tous les coups. Pour une fois qu’un déménagement se déroule dans la joie et la bonne humeur, que demande le peuple ? Le soft dégage une ambiance extrêmement fun. Malheureusement, nous ne pouvons pas en dire autant sur son aspect sonore, les musiques ont un aspect de « musiques d’ascenseur », elles sont facilement oubliables !

Le déménagement n’a jamais été aussi accessible !

Les déménagements auxquels vous avez participé n’ont pas été une partie de plaisir ? Rassurez-vous, Moving Out 2 est doté d’une prise en main immédiate en plus d’être un jeu très accessible ! En effet à chaque début de contrat, le jeu vous propose d’activer le mode aide depuis le bouton X, ce dernier vous permettant de modifier certaines options afin de faciliter le jeu. Nous y trouvons : des limites de temps plus longues, la disparation des objets livrés, une difficulté moindre, la réduction du poids des objets ou encore la possibilité de passer les niveaux échoués. De plus, depuis le menu des paramètres (accessible depuis le bouton Menu de votre manette) une option permet de modifier l’échelle de l’interface, d’activer ou non les tremblements de l’écran ainsi qu’une police adaptée aux dyslexiques ! Les personnages ayant leur propre dialecte, il faudra se contenter des sous-titres qui sont entièrement traduits dans la langue de Molière.

Les déménageurs bretons !

La licence Moving Out reprend certains aspects d’Overcooked, sauf qu’ici le principe n'est clairement pas d'honorer des commandes et de répartir entre les joueurs les tâches en cuisine mais plutôt de déménager un nombre fixe d'éléments d'une maison, et ce le plus rapidement possible ! Pour cela, les commandes sont très intuitives : Y vous indique les objets à ramasser, depuis la gâchette RT, il est possible de porter les objets les plus légers et de les déposer dans le camion garé devant la résidence. Toujours avec un objet léger dans les mains, vous aurez la possibilité de lancer l’objet en restant appuyé sur le bouton X, un curseur apparaîtra, il n’y a plus qu’à jauger, viser et relâcher la touche X pour lancer l’objet. Par contre, ne vous amusez pas à utiliser cette méthode avec les cartons rouges, ces derniers étant fragiles, il va y avoir de la casse ! En parlant de dégâts matériels, il faut savoir que l'assurance de votre boîte couvre la casse éventuelle des objets que vous laissez sur place et également les bris de verre… Alors faites-vous plaisir ! Il ne faudra pas hésiter à arracher les portes, mettre le mobilier sans dessus-dessous mais surtout à exploser les vitres afin d’y balancer tout le mobilier par la fenêtre !

Les situations ainsi que l’architecture des niveaux sont plaisantes et variées, vous n’allez pas seulement déménager le mobilier ! En effet, a contrario, dans le cas d’un emménagement, vous allez devoir sortir des frigos, canapés, meubles TV et divers objets du quotidien de votre camion. Il faudra par la suite faire preuve d'inventivité pour exploiter au mieux les éléments mis à votre disposition. Utiliser un souffleur pour gagner en visibilité, déployer des parasols afin d’y jeter des objets dessus pour que ces derniers puissent atterrir directement dans le camion, utiliser une catapulte, etc. En plus de jouer les déménageurs, vous obtiendrez aussi des contrats durant lesquels il vous faudra attraper des animaux de la ferme afin de les remettre dans leur enclos respectif ! En parallèle, le soft vous propose aussi des mini-jeux, ceux-ci s’intitulent : Points à gogo ! Dans ce mode, vous devez tout bonnement obtenir un maximum de points avant la fin du temps imparti ! Vous y trouverez par exemple du basket-ball dans lequel il vous faudra catapulter des énormes boules de guimauve afin de marquer un panier ou encore un parcours semer d’embûches ayant des similitudes avec un certain Fall Guys. Durant notre test, nous avons rencontré quelques petits soucis de perspective, par exemple quand on a eu un lit qui « passe » au sein du cadran d'une porte mais qu'il est impossible de faire passer dans les faits ou encore lors des passages durant lesquels il faut s’accrocher à une tyrolienne (ou une corde) qui se situe en hauteur.

« Salut, ça F.A.R.T ? »

Afin de progresser dans l’histoire, et par la même occasion de déverrouiller des bonus, vous devez augmenter votre F.A.R.T. Ce dernier se situe en haut à gauche de votre écran, il représente le nombre d’étoiles que vous avez obtenues. Pour obtenir des étoiles, vous devez tout simplement réaliser des défis qui sont liés à vos contrats. Chaque niveau dispose de cinq étoiles à obtenir, les défis sont variés, en plus de proposer un challenge intéressant ! Pour vous donner des exemples, lors de la mission « 742 Evergoose Terrace » (j’espère que vous avez la référence !) vous devez laisser sortir une oie, ne cassez aucune fenêtre, balancez un carton dans un panier de basket ou encore finir le niveau dans le temps pro. Pour vous donner une idée, nous avons terminé le jeu en six heures avec un FART de niveau 7, sachant que le niveau maximum étant le LVL 10. Vous comprendrez qu’il nous reste pas mal d’étoiles à obtenir, de quoi satisfaire celles-et ceux qui cherchent à atteindre le 100%.

En prime, des tonnes de bonus se cachent dans les niveaux ! Si vous tombez sur une boite étrange (un ceintre y est dessiné), balancez-la dans le camion, cela vous permettra de débloquer des nouveaux personnages ainsi que du cosmétique pour ces derniers ! Mais ce n’est pas tout, il y a sept cartouches de jeu (ressemblant à des cartouches de N64) à trouver. Une fois en votre possession, vous débloquerez des jeux dans la salle d’arcade qui se situe dans la ville de Pleincoffre (HUB). Avec tous les aspects que nous venons de citer, vous comprendrez que ce Moving Out 2 nous propose un rapport contenu/prix plus qu’honnête, de quoi passer de nombreuses soirées entre amis !

Pivotez seul ? Non. Pivotez à plusieurs ? Oui !

Malgré la présence d’un mode solo, Moving Out 2 est avant tout un jeu pensé pour la coop, vous comprendrez que d’y jouer en solo n’a pas la même saveur que d’y jouer à plusieurs. L’expérience n’est pas mauvaise, loin de là, et celle-ci est faisable dans son intégralité, et ce sans grande difficulté mais vous risquez de vous ennuyer assez vite ! Nous vous conseillons fortement de jouer avec des personnes de votre entourage. Vos proches ne peuvent pas venir jusqu'à chez vous ou alors ces derniers ne possèdent pas la même console que vous ? Dans ce cas, vous allez être ravi d’apprendre que ce problème n’est plus d’actualité ! En effet, deux petites nouveautés ont fait leur apparition, à savoir la possibilité de jouer avec des amis en ligne (chose qui n’était pas possible dans le premier) ainsi que la présence du cross-play ! Pour cela, il suffit tout simplement de se créer un compte sur le site de Team 17 et d’échanger vos ID avec vos amis.

Le soft est jouable jusqu'à quatre joueurs, le visuel des déménageurs empotés fonctionne à merveille et autant vous dire que certaines situations d’urgence vous donneront des fous rires ! Hélas, si le jeu est très accessible et très fun à plusieurs, nous avons constaté que la dimension coopérative est un poil timide, voire même qu’elle manque un peu de profondeur ! Globalement les interactions avec vos amis se font assez rares, elles se limitent à porter des meubles lourds, de réceptionner un objet ou d’appuyer sur un interrupteur. Il est tout à fait possible de finir un niveau sans avoir eu à faire appel à plus de communication que cela ! Celles et ceux qui cherchent une coordination parfaite, avec un gameplay essentiellement basé sur du Team Play (à la manière d’un Overcooked), vous risquez d’être un poil déçus. Dans le cas contraire, si vous cherchez un jeu fun à faire entre amis, pas prise de tête ou que vous n’avez pas de bagage dans le domaine des jeux vidéo, alors vous êtes à la bonne porte !



Point complet
Moving Out 2 est plutôt une bonne surprise ! En effet, le soft est vraiment drôle, que ce soit par ses situations rocambolesques ou ses références liées à la Pop-Culture. La prise en main est immédiate et, cerise sur le gâteau, le soft nous propose des options paramétrables afin que celui-ci soit accessible à tous ! Le contenu y est généreux, que ce soit par ses bonus à déverrouiller, les mini-jeux de la salle d’arcade à trouver ou les défis à accomplir, les complétistes qui cherchent à atteindre le 100% y trouveront leur bonheur ! De plus, l’un des soucis majeurs du premier opus a été corrigé, l’ajout d’un mode online et la présence du cross-play étant deux atouts indéniables ! Hélas, même si le titre s’en tire avec les honneurs, il y a tout de même des pots cassés dans les cartons, à commencer par ses musiques plus qu’anecdotiques ainsi que de légers soucis liés à la perspective. Moving Out 2 est avant tout un jeu porté sur la coopération, le soft perd un peu de son intérêt en solo ! Enfin, même si nous trouvons que le soft propose des situations variées ainsi que des maps plaisantes, nous avons constaté que la dimension coopérative manquait de profondeur, les interactions et la communication entre les joueurs étant assez limitées. Quoi qu’il en soit Moving Out 2 reste un titre agréable, diablement drôle à plusieurs, idéal si vous êtes à la recherche d'un petit jeu à partager avec des amis le temps de quelques soirées !

On a adoré :
L’humour lié à la Pop-Culture
Une prise en main immédiate
Les différentes options d’accessibilité
Des situations et architectures variées
Les bonus à déverrouiller
Rapport prix/contenu satisfaisant
Coop locale et online (4 joueurs)
La présence du Cross-Play
On n'a pas aimé :
Dimension coop qui manque un peu de profondeur
Perd de son intérêt en solo
Musiques oubliables
Quelques petits soucis de perspective
Un bug empêchant de se téléporter au QG



Partager :    


VOS REACTIONS
Posté le 15.09.23 @ 18:24

👌
Posté le 15.09.23 @ 18:28

Le 1er était pas mal du tout déjà, on est dans une bonne suite donc.
Posté le 18.09.23 @ 23:27

J'ai littéralement pleuré de rire sur le premier. Faut impérativement y jouer en coop comme indiqué dans le test. Mais franchement avec une bonne équipe (avec qui tu commences et tu progresses en même temps) c'est juste un régal ! On se fait vieux et mes cons de potes commencent à tous être pris par les gosses :') Mais j'espère trouver des créneaux avec eux ahah.

Seuls les membres du site peuvent commenter les articles
Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous


Actuellement, les membres connectés sont :
Flux RSS | A propos | La rédaction, nous contacter
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2024