Se connecter  -  S'inscrire 
 
discord2 twitter2 instagram youtube2
 



Développeur
Wishfully Studios
Genre
Aventure
Statut
Disponible
Date de sortie
  23.05.2023
Nombre de joueurs
1
Acheter ce jeu sur
Eneba.com

Test - Planet of Lana - Xbox Gamer - Toute l'actualité Xbox Series X|S et Xbox One

Edité par Thunderful et développé par le jeune studio suédois Whisfully, Planet of Lana est un jeu d'aventure et de puzzle, ancré dans un univers aux décors peints à la main. Après une première présentation très remarquée en 2021, le soft s’est rapidement attiré les louanges et l’intérêt du public ! Est-ce qu’il est à la hauteur de nos attentes ? C’est ce que vous découvrirez à travers cette critique réalisée sur Xbox Series X grâce à un code fourni par l’éditeur !

« Dans la tribu de Lana ! »

Le joueur incarne une jeune fille au doux nom de Lana, cette dernière habite sur une magnifique planète, tout y est si poétique, si pur, un havre de paix s’en dégage ! Notre héroïne passe du bon temps avec sa grande sœur Ilo. Les deux frangines s’amusent à se poursuivre à travers leur village sur pilotis. Cette séquence d’introduction est aussi un tutoriel, nous apprenons certaines mécaniques, notamment les sauts (bouton A) et comment s’accroupir (gâchette LT). Hélas, ce bon moment n’est que de courte durée, une menace vient d’apparaitre dans le ciel… Il s’agit de robot rempli d’envahisseurs qui ne viennent pas en paix ! Le village est attaqué et vous assistez impuissamment à la capture de tous les villageois ainsi qu’à celle de votre sœur. Désemparée, Lana prend la fuite à toute vitesse et réussit à distancer ces vilains robots. Sous le choc, celle-ci perd connaissance…

A son réveil, elle rencontre Mui, une petite créature toute mignonne ressemblant à un chat (on peut le caresser à notre guise !). Nos deux nouveaux amis vont devoir s’entraider en prenant part aux 13 niveaux que comporte cette belle aventure. Ensemble, ils devront trouver le vaisseau principal d’une armée robotique afin d’y libérer leurs amis. Les développeurs ont fait le choix d’inventer un dialecte pour notre héroïne et le monde qui l’entoure. Ainsi, avec de simples petits « marmonnements », on comprend aisément ce qu’elle cherche à dire ! À défaut d’être bavarde à travers ses personnages, la narration du soft puise sa force à travers son environnement ainsi que son aspect sonore.

« La peinture est une musique muette et la musique est une peinture parlante »

Planet of Lana est d’une beauté saisissante ! Le soft tourne sous le moteur Unity, l’ensemble y est très coloré, détaillé avec soin. Nous avons l’impression de voir une peinture prendre vie sous nos yeux ! La direction artistique est envoûtante, le jeu nous délivre de magnifiques panoramas, il n’est pas rare de s’arrêter quelques minutes et de s’émerveiller face aux décors ! Surtout que ceux-ci ont beaucoup de choses à nous raconter. Il y a différents biomes à traverser, une magnifique forêt, des grottes lugubres, un marais poisseux, des vestiges d’une ancienne civilisation ou encore un désert. Les niveaux sont plaisants à parcourir en plus de proposer un dépaysement total !

En prime, la partie sonore vient magnifier le tableau. En effet, le compositeur Takeshi Furukawa, accompagné par ses 90 musiciens, livre une OST de haute volée, la musique jouant un rôle majeur sur l’ambiance ! Silencieuse dans les bons moments, nous laissant profiter pleinement du son de la nature, celle-ci décolle lorsqu’un danger survient, accentuant le sentiment d’urgence. De plus, elle est également présente lors de certains passages clés de l’histoire, apportant un véritable lot d’ascenseurs émotionnels ! Planet of Lana arrive à être touchant à travers ses musiques, en parfaite harmonie avec l’action qui s’y déroule, il n’y a aucune fausse note, c’est un pur moment de régal pour nos oreilles !

Un gameplay classique basé sur la camaraderie !

Attardons-nous désormais sur la partie gameplay. Planet of Lana est un plateformer en 2D doté de nombreuses énigmes et autres puzzles à résoudre. Disons-le clairement, le soft ne réinvente pas la roue et ne devrait pas surprendre les habitués du genre, les mécaniques étant relativement classiques, celles-ci reprenant la plupart des codes du genre ! Fort heureusement, Planet of Lana propose tout de même une petite touche d’originalité qui fait mouche, à savoir les mécaniques de gameplay liées à notre petite boule de poils, Mui ! En effet, en restant appuyé sur la gâchette RT, un curseur apparait, celui-ci vous permet d’indiquer où votre ami doit aller. Une fois l’endroit sélectionné, il vous suffit tout simplement d’appuyer sur le bouton A. De plus, il est aussi possible de demander à Mui de nous suivre ou de s’immobiliser depuis la touche B ou encore de lui ordonner de grignoter certains câbles ou d’interagir avec certains types d’ennemis (bouton Y). Pour notre plus grand plaisir, les commandes sont instinctives, notre petit compagnon répond parfaitement aux ordres, c’est beau la camaraderie !

Le soft se veut varié dans ses situations, nous proposant aussi quelques phases de courses-poursuites ainsi que des phases d’infiltration, avec une mécanique bien connue, à savoir les fameux buissons dans lesquels s’accroupir pour échapper à la vigilance des différents types d’ennemis que nous rencontrons. Vous ne devez pas seulement faire face aux robots, qui au passage s’inspirent fortement du design de « La Guerre des Mondes », mais aussi à la faune locale, cette dernière étant des plus hostiles ! Il faut savoir que Planet of Lana ne nous fait jamais combattre, du moins pas directement, la fuite étant toujours l’option à privilégier. Il faut donc faire preuve de ruse et de bon sens, par exemple, en utilisant Mui comme un appât, laissant le temps nécessaire à Lana pour que celle-ci puisse activer un interrupteur ! Quant aux casse-têtes à résoudre, dans l’ensemble, nous avons trouvé que ces derniers étaient relativement satisfaisants et parfois avec une bonne dose de difficulté à la clé. Hélas, à de très rares occasions, nous trouvons que certains passages manquaient un poil d’originalité, sans pour autant être mauvais !

Pour terminer, il nous a fallu un peu plus de cinq heures de jeu pour en venir à bout, ce qui est vraiment correct pour le genre ! Pour ce qui est de l’aspect tarifaire, en totale transparence avec vous, à l’heure à laquelle nous rédigeons cet avis, nous n’avons aucune information à ce sujet. Néanmoins, sachez que le jeu sera présent dans le Game Pass, et ce dès sa sortie ! Pour celles et ceux qui souhaiteraient gratouiller quelques heures de jeu supplémentaire, il y a un peu de rejouabilité, du moins pour les chasseurs et chasseuses de succès. En effet, il y a dix sanctuaires à trouver et autant vous dire que ceux-ci sont extrêmement bien cachés. A titre purement informatif, nous en avons trouvés 7/10 ! Petite cerise sur le gâteau, alors que cela n’était pas prévu au programme, les développeurs ont finalement ajouté la possibilité de rejouer un chapitre depuis le menu principal, ce qui est une bonne chose !



Point complet
Planet of Lana est une agréable surprise ! Même si le soft ne réinvente pas le genre, proposant des mécaniques de gameplay et des énigmes classiques mais efficaces, les habitués du genre prendront tout de même du plaisir sans forcément sortir de leur zone de « confort ». Ce n’est pas pour autant que le soft se repose sur ses acquis, puisque nous avons grandement apprécié la petite originalité des mécaniques liées à Mui (votre petit compagnon). De plus, Planet of Lana se pare d’une somptueuse direction artistique grâce à ses magnifiques décors peints à la main, c’est soigné, c’est beau, un bonheur pour la rétine ! C’est à l’image de la bande sonore composée par Takeshi Furukawa, totalement maîtrisée, qui accompagne la narration tout en jouant sur les émotions ! Quant à la durée de vie, elle est tout à fait honnête. Comptez entre cinq et six heures de jeu pour venir à bout de cette belle aventure, sachant qu’il sera possible de retourner dans un chapitre, une fois l’aventure terminée. Enfin, à défaut de pouvoir parler de son positionnement tarifaire, nous vous rappelons que le soft sera disponible dans le Game Pass Day One, ce qui vous donnera une excellente raison d’y jouer car, n’oubliez jamais, se faire son propre avis, c’est important !

On a adoré :
Direction artistique de toute beauté
Panoramas vraiment très beaux
Somptueuse B.O. de Takeshi Furukawa
Durée de vie convenable (5-6h)
Possibilité de rejouer les niveaux
Mui, une créature attachante !
Quelques mécaniques de gameplay intéressantes…
On n'a pas aimé :
Qui ne surprendront pas les habitués du genre
Certains puzzles manquent d’originalité


Consulter les commentaires Article publié le 22/05/2023 par Yoann L.


Actuellement, les membres connectés sont : Fafa05, Norbyzuka, StormLeSage,
Flux RSS | A propos | La rédaction, nous contacter
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2024