Se connecter  -  S'inscrire 
 
discord2 twitter2 instagram youtube2
 



Développeur
Outright Games
Genre
Aventure
Statut
Disponible
Date de sortie
  17.03.2023
Nombre de joueurs
1
Acheter ce jeu sur
Eneba.com

Test - Peppa Pig : Aventures autour du Monde - Xbox Gamer - Toute l'actualité Xbox Series X|S et Xbox One

Ce que nous aimons dans les jeux vidéo, c’est la diversité. L’offre permet ainsi à plusieurs profils de personnes de trouver des titres qui peuvent leur correspondre. Bien entendu, les enfants ne sont pas oubliés et ont également le droit à des jeux qui sont adaptés à leurs âges. Pour les plus jeunes, en gros entre 3 et 5 ans (6 max), il existe des adaptations de Peppa Pig, série animée mettant en avant Peppa et sa famille, des cochons qui vivent diverses aventures. En octobre 2021, nous avions eu Mon amie Peppa Pig qui permettait de profiter de visuels très fidèles à la série dans une aventure un tantinet interactive. Hélas, avec des boucles de gameplay que l’on ne pouvait pas passer et quelques soucis techniques, il était difficile de justifier les 39,99€ demandés pour moins de 2H de durée de vie. Aujourd’hui, Petoons Studio remet le couvert avec un nouveau jeu baptisé Peppa Pig : Aventures autour du Monde. Pour le meilleur ou pour le pire ? Réponse dans cette critique réalisée à partir d’une version numérique fournie par l’éditeur et testée en compagnie du fils de 6 ans de votre serviteur.

Tout est bon dans le cochon ?

Que l’on soit clair dès le début : Peppa Pig : Aventures autour du Monde, à l’image du précédent, s’adresse à un public très jeune. De fait, si vous êtes adulte ou que vous regardiez pour le prendre pour un enfant de plus de 6 ans, passez votre chemin, vous n’êtes pas la cible. Il pourrait donc être très facile de détruire le jeu tant le concept est limité et certaines situations aberrantes… Mais le but de cette adaptation, c’est avant tout de proposer quelques aventures au public ciblé leur permettant d’interagir avec divers éléments, comme s’ils étaient un peu les héros de leur dessin animé. Que l’on aime ou non la direction artistique de Peppa Pig, force est de reconnaître que Petoons Studio a su parfaitement retranscrire les visuels de la série dans le jeu, à tel point que les petits bouts de chou auront l’impression d’assister à un épisode de leur série et non de jouer à un jeu vidéo. En revanche, même si les doublages français du titre restent corrects, ce ne sont pas les officiels. Les musiques quant à elles sont aussi pénibles que celles de la série, ce qui conviendra aux plus jeunes mais moins aux oreilles des parents. En revanche, les boucles se répètent vite.

Généralement, lorsque nous lançons un jeu, le premier élément que nous regardons, ce sont les options. Outre celles qui permettent de régler les paramètres audio, nous trouvons surtout un paramètre de contrôle parental qui permet de définir si la session de jeu est illimitée ou limitée à 5, 10, 15, 20 ou 30 minutes. Une fois le temps écoulé, le jeu est mis en pause. Cela permet de facilement limité le temps de l’enfant, un bon point. Ensuite, on clique sur Jouer et on se lance dans l’aventure. Comme dans Mon amie Peppa Pig, on débute avec la création de son personnage. On retrouve les mêmes éléments, à savoir la tenue à définir, qui détermine si c’est un garçon ou une fille, la couleur de celle-ci, l’animal qui sert de base au modèle, sa couleur et s’il porte ou non des lunettes et un chapeau, avec plusieurs choix directement issus du précédent volet. Ceci fait, on débute le même tuto que la fois précédente pour apprendre à déplacer Peppa sur un plan 2D et à appuyer sur la touche A pour lancer une interaction, à commencer par des sauts dans la boue.

Petite subtilité de ce nouvel épisode, on peut cette fois composer sa famille, avec jusqu’à deux parents et deux frères/sœurs, soit une famille jusqu’à cinq, avec le bon côté de voir qu’il y a une petite explication pour indiquer aux enfants que toutes les familles sont différentes et qu’il n’y a pas un modèle meilleur qu’un autre. L’autre plus, c’est qu’on peut également construire sa maison, voisine de celle des parents de Peppa, en personnalisant les murs, le toit, la porte, les fenêtres et les éléments décoratifs du jardin. Si on veut la modifier, il suffit de se rendre dans le bureau de la maison par la suite. D’ailleurs, une commode permet de modifier l’apparence de son personnage et il y a également un coffre pour se déguiser, comme celui qui est dans la chambre de Peppa.

Bien entendu, comme dans l’épisode précédent, on peut visiter la maison de Peppa, jouer dans sa chambre, faire un coucou au poisson ou encore faire une activité cuisine. C’est à peu près la même chose dans la maison de l’ami de Peppa et on peut également aller à la halte-garderie pour quelques activités créatives, ludiques ou sportives. Mais le véritable intérêt de ce nouvel opus, c’est de pouvoir se rendre au port avec la famille de Peppa pour voyager autour du monde. Plus concrètement, nous avons un tableau avec sept cartes postales, chacune offrant une destination différente. Une huitième (Hollywood) est à débloquer au fil de l’aventure. Le seul souci, c’est qu’à chaque fois, il faut prendre la voiture des parents de Peppa, aller jusqu’au port, puis aller jusqu’au tableau puis choisir. La boucle allonge artificiellement la durée de vie, même lorsqu’on passe les séquences en maintenant une touche appuyée. Dans tous les cas, comptez 10 minutes environ par destination pour en faire le tour, un peu plus si votre enfant s’attarde un peu. Au final, comptez entre 2H et 2H30 pour boucler l’ensemble… Ce qui reste assez peu pour un jeu à 40€, même si les enfants, à l’image d’un épisode de la série, peuvent y retourner encore et encore.

Direction donc New-York pour un mini-jeu avec un taxi avant de prendre un ascenseur et d’observer les points remarquables de la ville avec un télescope. Ensuite, nous pouvons aller en Allemagne pour fêter Noël et faire un tour au parc d’attractions, à Barcelone pour composer un bouquet de fleurs, jouer avec les formes, faire du skate et jouer au beach soccer ou encore en Australie pour voler au-dessus de l’Outback ou descendre sous l’eau voir la barrière de corail. Enfin, rendez-vous en Italie pour réaliser et manger une pizza, à Paris pour manger une glace et visiter la Tour Eiffel ou encore à Londres pour une aventure très loufoque avec la regrettée Reine Elizabeth II (un petit message est même ajouté à la fin du jeu à ce sujet). Très clairement, nous avons préféré les passages à New-York, Paris et Londres, qui sont les plus instructifs, même si le passage par l’Australie est agréable. Petit plus, une fois une destination visitée, un tampon est ajouté à la carte du tableau pour savoir où on en est.

Les enfants apprécieront clairement de se retrouver aux côtés de Peppa, d’autant que le narrateur intervient aux moments propices et que les activités sont faciles à appréhender, demandant majoritairement de déplacer le stick et d’appuyer ou de maintenir A. Seul un mini-jeu avec Big Ben prend la forme d’un QTE un poil plus diversifié. Bien sûr, encore une fois, pour les enfants plus âgés, l’ennui se fera vite sentir. Par rapport au précédent épisode, on note que la progression est mieux gérée Déjà, il y a plus de diversité dans les lieux proposés, c’est plus instructif et on ne tombe que rarement dans la même boucle de gameplay. Une fois une action réalisée, bien souvent, on ne peut plus la déclencher dans le même épisode. Cela assure une vraie progression, d’autant que l’on peut maintenir une touche appuyée pour passer rapidement certaines séquences. Les développeurs ont clairement mieux bossé même si nous avons pu observer quelques bugs visuels ci et là ou encore quelques grossières fautes dans les sous-titres, sans parler du fait que le traducteur n'a jamais su trancher entre « Geroges » et « George », jonglant sans vergogne entre les deux. Autre point gênant, nous avons eu un bug qui fait que Peppa répète plusieurs fois de manière inappropriée les phrases « versons le lait et le chocolat dans la carafe » et « Miam comme ça sent bon ».



Point complet
Si vous êtes un adulte ou que vous avez un enfant de 6 ans, il y a fort à parier que Peppa Pig ne fasse pas ou plus partie de votre quotidien. Le jeu n’est donc absolument pas fait pour vous puisqu’il s’adresse à un public très jeune, en gros les enfants entre 3 et 5 ans. De fait, en tant que grands, il peut être tout aussi facile de critiquer tous les pans du jeu, autant que l’on peut critiquer la série animée, surtout que nous préférons largement des séries comme Gabby Chat, les Octonauts, Pierre Lapin, la Pat’Patrouille, etc. Néanmoins, force est de reconnaître que Petoons Studio a fait des efforts pour améliorer grandement l’aventure par rapport à Mon amie Peppa Pig. On a cette fois plus de diversité, des passages instructifs, la possibilité de composer sa famille et de construire sa maison et même des niveaux vraiment agréables, dont New-York, Londres et Paris. Visuellement, c’est toujours une réussite, on se croirait dans le dessin animé. Quant au gameplay, aussi limité soit-il, il est adapté au public ciblé et c’est bien là l’essentiel. On ne souffre plus des boucles de gameplay du précédent volet notamment. Certaines situations sont toujours aberrantes mais c’est dans l’esprit de la série. Les plus gros reproches que l’on peut faire, ce sont les fautes dans les sous-titres, le bug des deux phrases répétées et la boucle de gameplay pour se rendre au port et aller choisir une destination qui a fait que l’enfant de votre serviteur a vite râlé. Pour le reste, c’est plutôt réussi pour un jeu narratif légèrement interactif. Dommage en revanche qu’il faille débourser 39,99€ pour un titre fini en 2H à 2H30…

On a adoré :
Le contrôle parental !
Visuellement c’est très fidèle !
8 destinations variées
Le niveau londonien, loufoque à souhait !
Assez ludique et instructif
Passer rapidement certaines séquences
Adapté aux enfants de 3 à 5 ans
Composer sa famille comme on souhaite
Construire et personnaliser sa maison
Des doublages FR corrects…
On n'a pas aimé :
Mais pas officiels
Un bug grossier (répétition de phrases)
Les musiques à vite baisser
2H-2H30 pour 39,99€
Des fautes dans les sous-titres
La boucle « voiture, port, tableau, choix »
Début repompé sur le précédent


Consulter les commentaires Article publié le 17/03/2023 par Vincent P.


Actuellement, les membres connectés sont :
Flux RSS | A propos | La rédaction, nous contacter
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur les consoles Xbox Series X|S, Xbox One, Xbox 360 et Xbox de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2024